×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

L'Edito

Techies

Par L'Economiste| Edition N°:828 Le 09/08/2000 | Partager

ILS sont jeunes, ils sont diplômés. Et pourtant, ils ne sont pas chômeurs, ne font pas de grève de la faim pour être fonctionnaires et n'émigrent pas clandestinement en bateau. Au contraire, les pays riches leur offrent des visas, des billets d'avion, un travail garanti et un bon salaire.Pas la peine de vous presser, l'offre est destinée aux "techies", des spécialistes des technologies de l'information. Après l'Allemagne, ce sont les Etats-Unis qui pourront autoriser jusqu'à 200.000 entrées par an pour combler le déficit de leurs entreprises dopées par la nouvelle économie. Les Indiens vont profiter en masse de cette aubaine, les Chinois et les Européens de l'Est aussi. Le peu de Marocains concernés sont déjà là-bas et cela donne à réfléchir.D'une part, notre système d'enseignement a raté ce tournant technologique et économique prévisible il y a dix ans. Il est resté empêtré dans ses dogmes, arabisant les matières scientifiques au lycée, pour les franciser dans les facultés. Une catastrophe. L'Inde avec son milliard d'habitants n'a aucun complexe à enseigner en anglais... sa langue officielle. Ses ingénieurs et techniciens parlent la langue des affaires et de la technologie et reçoivent les commandes en conséquence, à Bombay, Bangalore ou New York.D'autre part, les offres massives à l'émigration montrent qu'il ne faut pas se faire d'illusions sur les délocalisations des NTI: l'essentiel restera dans les pays développés, surtout la conception. Ils délocaliseront les travaux d'exécution à faible valeur ajoutée, chez ceux qui sauront les attirer.Décidément, la nouvelle économie est injuste jusque dans l'émigration: l'instrument est le clavier pour les uns, la paieras pour les autres; c'est Internet pour surfer ou les eaux du Détroit pour se noyer.Khalid BELYAZID

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc