×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

L'Edito

Sortie

Par Abdelmounaïm DILAMI| Edition N°:4732 Le 18/03/2016 | Partager
abdelmounaim_dilami.jpg

 

Le Secrétaire général des Nations unies, encore en exercice pour quelques mois, n’a pas levé le petit doigt lors des agressions de la Palestine. Il n’a pas bougé  dans l’affaire de l’Irak. Il n’a pas bougé non plus dans le cas de la Libye, pas plus qu’il n’a bougé dans le cas de la Syrie.
Aucun de ces conflits violents avec mort de civils n’a suscité son attention outre mesure. Il a jugé que quelques communiqués de temps à autre étaient largement suffisants.
Mais dans le cas du Sahara marocain, il s’est donné pour mission de rallumer le conflit, en prenant parti ouvertement pour le Polisario et l’Algérie.
Le Maroc ne doit pas tomber dans le piège qui lui est ainsi tendu. Pour le moment, le Maroc n’a pas de différend avec l’ONU. Il a un différend important avec Ban Ki-moon, son Secrétaire général.
Les initiatives prises par ce dernier sont des initiatives personnelles qui n’engagent ni le Conseil de sécurité, ni l’Assemblée générale. Il importe de ne pas l’oublier.
Le Royaume du Maroc est un pays modéré. Il a toujours su sortir des crises par le haut. Il nous appartient donc d’initier une stratégie de sortie de crise, capable de renforcer notre position, et ne l’affaiblisse pas.
La solution proposée par le Maroc de l’autonomie est réaliste. Rabat pourrait même prendre l’initiative de la mettre immédiatement en œuvre sans attendre l’accord de l’Algérie et du Polisario.
Il est certain que la donne changerait radicalement.
En effet, il faut changer les paradigmes de cette affaire. Si le Polisario, l’Algérie et leurs soutiens se réclament du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes, la mise en œuvre effective de l’autonomie permet de s’approprier ce principe, et ce sans briser d’anciens liens, aujourd’hui si importants en matière de sécurité, y compris religieuse.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc