×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

L'Edito

Reprise

Par Dr Mohamed BENABID| Edition N°:5781 Le 12/06/2020 | Partager
benabid-mohamed-2020.jpg

Après les premiers mois pas­sés à tenter de repanser dans l’urgence les premières plaies de la crise économique du Covid-19, c’est un exercice encore plus com­plexe qui s’annonce pour les pro­chaines semaines.

Les difficultés ne manquent pas. La première tient à l’impossibilité à stabiliser définiti­vement le bilan en raison de fortes incertitudes sur les trésoreries, les coûts, la demande. Le faire sur la base des trois premiers mois de la pandémie est une estimation a mini­ma.

L’activité économique reprend progressivement mais elle est tou­jours en état de grand déséquilibre. Une situation préoccupante que vient corroborer la cote d’alerte at­teinte par la plupart des indicateurs: croissance, budget, balance des paiements, balance commerciale... Ne nous méprenons pas.

Si la pre­mière mi-temps a permis de bou­cher des trous, il n’existe pas encore de visibilité pour la deuxième alors même que le fonds Covid pourrait s’avérer rapidement un pare-feu insuffisant et que les entreprises sont dans l’expectative par rapport à l’après-30 juin (Lire article). En toile de fond, ce sont les hésitations, et c’est la deuxième difficulté, sur le calendrier du déconfinement, qui sont désormais en équation.

Signe des temps, plébiscité au départ sur sa gestion de la pandé­mie, les dernières sorties du chef du gouvernement, malmené y com­pris au sein de sa propre majorité, n’apportent d’ailleurs plus la même magie.

La troisième tient à l’ampleur des besoins, l’Etat devant répondre à des demandes émanant de toute part et, de ce fait, le traitement de­vient extrêmement complexe. Ces nombreux écueils ne peuvent pour autant servir d’excuse à l’échec.

La crise Covid a été, on le sait, terrible­ment dévoreuse des ressources. Le pire serait qu’elle annihile les espoirs de reprise rapide aussi.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc