×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

L'Edito

Local

Par L'Economiste| Edition N°:2373 Le 02/10/2006 | Partager

Les arbitrages budgétaires sont l’occasion de reposer le débat de la réforme de la fiscalité locale. Moins populaires que les mesures ciblant l’IR, et de moindre portée financière pour le budget (500 millions de dirhams de moins-value), le dossier n’en est pas moins dénué d’enjeux. Il est au cœur même de la qualité du système public, à laquelle aspirent tous les Marocains. Cette qualité dépend en grande partie du niveau des ressources et surtout de leur bonne affectation. Lorsqu’elles modernisent les infrastructures, investissent dans les équipements, les collectivités locales font indubitablement œuvre utile. Les dépenses locales ne sont donc pas mauvaises en soi. Elles le sont plutôt dans leurs dérives et dans la complexité du système fiscal local, qui n’aident pas à la réalisation de ces objectifs. La charte a donné aux communes de nouvelles compétences, dont certaines évoluent assez vite. Mais sans que cela ne s’accompagne automatiquement d’une harmonisation de l’impôt local ni d’une évaluation régulière de son incidence. D’autant que les collectivités locales sont confrontées à une époque où le recours à l’impôt doit de plus en plus être justifié. La politique actuelle de fiscalité locale péche aussi par manque d’équité entre bénéficiaires. Entre une commune dont l’aisance financière est liée à la présence sur son sol d’une usine Lafarge, et une autre, qui ne compte quasiment aucune entreprise, c’est le grand écart. Alors qu’on leur demande pourtant d’exercer les mêmes responsabilités! L’Etat tente de réduire ses inégalités mais n’y arrive pas toujours. Plus d’efficacité, d’équité, voilà en somme les enjeux d’une bonne fiscalité locale. Mohamed BENABID

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc