×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    L'Edito

    Foule

    Par Mohamed BENABID| Edition N°:5152 Le 21/11/2017 | Partager
    mohamed_benabid.jpg

    Les commentaires rivalisent d’ingéniosité pour tenter d’identifier les déterminants du drame d’Essaouira. On n’a probablement pas tort de s’intéresser aux questions de logistique: qui a encadré qui et qui a organisé quoi ? Même si leur dynamique reste complexe, les mouvements de foule sont ailleurs analysés depuis au moins... un siècle.

    Ils alimentent une discipline à part entière, la science des foules et tout un courant de recherche, la théorie des files d’attente (merci aux guichets de l’ONCF qui respecte l’une de ses préconisations: les files en serpentin!).

    Plus que l’intérêt académique, des vies humaines sont en jeu. A défaut de certitudes, ces travaux ont permis de faire ressortir quelques éléments de convergence. Les situations potentiellement dangereuses sont nombreuses. Elles peuvent se nicher à la sortie d’une veillée religieuse, d’un stade, de l’organisation d’un concert, tout comme au détour d’une opération d’aide alimentaire. L’intensité du risque est corrélée à la densité de la foule.

    Réunir 7 personnes par mètre carré en situation statique est déjà problématique. Imaginez les mêmes 7 personnes dans une foule en mouvement! C’est pire lorsqu’il faut compter avec les urgences des alertes sécuritaires: incendies, attentats. Même si le risque zéro n’existe pas (y compris pour un pays aussi discipliné que le Japon qui a connu des mouvements de foule mortels), tout rassemblement exige des prérequis en matière de sécurisation des populations.

    L’organisation des flux d’arrivée et de sortie en est un. La transparence autour du fait générateur du rassemblement en est un autre.
    La gestion des foules se négocie dès la planification d’une manifestation. Soit il faut s’en occuper sérieusement, soit c’est au petit bonheur la chance, en attendant de nouveaux drames.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc