×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Flash

    L'OCP présente son programme d’économie circulaire

    Par L'Economiste| Le 22/03/2019 - 11:38 | Partager
    L'OCP présente son programme d’économie circulaire

    L'Office chérifien des phosphates (OCP) a présenté son programme d'économie circulaire, dans lequel les ressources hydriques sont placées en tête des priorités. Lors d'une rencontre avec la presse, organisée à la veille de la Journée mondiale de l'eau, Hanane Mourchid, responsable de l’Economie circulaire au sein du Groupe OCP, a indiqué que l'Office, dans ses efforts visant a garantir une gestion intégrée et durable des ressources hydriques, a mis en place un programme eau qui s'intègre dans le cadre du programme "Économie Circulaire".

    Ce programme repose sur deux leviers à savoir l'optimisation de l'utilisation de l'eau sur toute la chaîne de valeur et la mobilisation des ressources en eaux non conventionnelles. Selon Mme Mourchid, le programme Eau, qui concilie rationalisation de l'utilisation de cette ressource et satisfaction des besoins, a mobilisé depuis 2008 plus de 3,5 milliards de dirhams (MMDH), notant que ledit programme vise non seulement l’excellence environnementale et opérationnelle mais également la préservation des ressources, la production durable ainsi que la consommation raisonnée.

    De son côté, la responsable du programme Eau, dans l'équipe de l'économie circulaire du groupe phosphatier, Zineb Benjelloun, a relevé que l'OCP a pris la décision volontariste d’abandonner à l'horizon 2020 l'usage des eaux souterraines, considérées comme ressource stratégique du royaume. Elle a, dans le même sens, fait remarquer que 30% des besoins de l'OCP en ressources hydriques sont satisfaits à partir des ressources non conventionnelles, notant que le groupe s'assigne pour objectif d'atteindre le seuil de 100% d'ici dix ans, pour un investissement allant de 2 à 3 MMDH.

    Benjelloun a également rappelé que le projet "Slurry Pipeline" de l'OCP, reliant Khouribga à Jorf Lasfar, permet une économie de près de 3 millions de mètres cubes d’eau par an.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc