×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Flash

L’Algérie et le phosphate

Par L'Economiste| Le 15/06/2020 - 09:59 | Partager
L’Algérie et le phosphate

Le ministre algérien de l’Industrie et des Mines, Ferhat Ait Ali, a annoncé la semaine dernière que son pays reprendrait le projet d’exploitation de ses phosphates à l’est du pays. Sonatrac serait le chef de file, accompagnée de Manadjim El Djazzair, une entreprise de matière grise créée, il y a un vingtaine d’année pour "changer le management algérien". A elles deux, ces entreprises algériennes détiendront 51% du capital. Leur associée est une société chinoise, CITIC, qui finance les développements de la Route de la Soie. Le ministre a fixé les investissements entre 15 et 16 milliards de dollars, soit pas très loin des recettes pétrolières de l’année en cours. Le mémorandum d’entente a été signé en 2018. Alger dit que ce sera l’un des plus grands complexes mondiaux capable de prendre la première place dans le secteur du phosphate.

N.S.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc