×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Flash

Covid19/ Fès: La situation de plus en plus inquiétante

Par L'Economiste| Le 29/07/2020 - 14:33 | Partager
Covid19 /Fès : La situation de plus en plus inquiétante

La situation épidémiologique de la ville de Fès est de plus en plus inquiétante. Avec quelque 117 nouvelles contaminations enregistrées durant les dernières 24h, la capitale spirituelle préoccupe les autorités centrales. Lesquelles auraient dépêché deux gouverneurs ainsi qu'une vingtaine de Caids pour appuyer le dispositif local dans la lutte contre la propagation du Coronavirus. Ceci alors que les responsables sanitaires et sécuritaires appellent la population à l'implication dans la sensibilisation contre le virus ainsi que le respect des mesures sanitaires. Mesures qui restent peu adoptées dans les quartiers populaires et périphériques. Un constat qui pousserait les autorités locales à prendre de nouvelles mesures restrictives dans les prochaines heures. Il s'agirait, entre autres, de la mise en quarantaine de certains quartiers, comme ceux d'Aïn Nokbi ou Bendebbab. En attendant, la situation est de plus en plus critique au niveau des centres de traitement Covid19.

Nous apprenons de sources concordantes la contamination de «plus de 70 personnes entre médecins et infirmiers au CHU». «C'est le prix du retard à prendre la décision des services tampons et circuit covid », déplore un médecin. Et de préciser: «La majorité des cas graves sont dus à un retard de prise en charge, par sous estimation ou peur de se faire hospitaliser à Fès ou à Benslimane». De l'avis de ce médecin, il y a nécessité de créer, à l'image de Benslimane et Bengurir, des hôpitaux de campagnes dans chaque région, vu le nombre croissant des cas asymptomatiques qui font pression sur les hôpitaux qui sont déjà en crise et s'approchent de l'effondrement. En tout cas, un hôpital de campagne est en cours d'aménagement au sein de la cité universitaire de la route d'Imouzzer. Ce qui permettrait de rassurer le citoyen et de soulager l'hôpital. En outre, la possibilité du confinement à domicile reste une option loin d'être réalisable vu le comportement des citoyens. «Le respect du port du masque doit être rigoureusement surveillé par le gouvernement et l'exemple devait être donné par l'ensemble de la communauté...si l'on veut réellement éviter une résurgence dramatique des cas positifs», conclut notre source.

Y.S.A.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc