×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Flash

Covid-19: Le regroupement des patients prend acte

Par L'Economiste| Le 16/06/2020 - 10:25 | Partager
Covid-19: Le regroupement des patients prend acte

Le regroupement des patients Covid-19 dans des structures sanitaires spécialisées marque une nouvelle étape dans le déconfinement progressif qui s’accélèrera dès le 20 juin 2020. Mais d’ores et déjà, les CHU du Royaume ont retrouvé, hier 15 juin, leurs activités normales.

Retour à la normale dans les hôpitaux et CHU depuis hier

Le traitement des "vraies" pathologies qui tuent démarre

Consacrés exclusivement, depuis 3 mois, au traitement des patients Covid, les hôpitaux ont, en effet, commencé à recevoir, ce lundi, les malades souffrant des autres pathologies. C’est le cas notamment à Fès, où le CHU Hassan II et l’hôpital Ibn Al Khatib ont été pris d’assaut par les malades, dont certains risquaient une aggravation ou une complication de leur situation sanitaire (cancers, insuffisance rénale, maladies cardiovasculaires,…) .

Ce rush est dû à une reprise d’activité au niveau des différents services. Reprise qui intervient suite la décision conjointe, de l’Intérieur et de la Santé, de "regrouper les malades contaminés au Covid-19, ainsi que des personnes seront testées positives, dans deux structures médicales spécialisées à Benslimane et à Benguérir". Décision annoncée samedi dernier en soirée et actée urgemment dès le lendemain matin. Ainsi, tous les patients Covid-19 (plus de 700 cas) ont été transportés dans des autocars, dimanche, vers les structures de soins de Benslimane et à Benguérir. Accompagnés d’un cortège sécuritaire, ces malades ont quitté les centres de traitements régionaux, dans la matinée du 14 juin, en direction des deux structures spécialisées. "Ils mettaient tous des kit de protection (masques, sur-blouses…).

Leur transfert vers les centres de santé de Benslimane et à Benguérir s’est déroulé dans le respect le plus strict des mesures de protection sanitaire", rapporte un témoin. Notons que ces patients sont, dans leur immense majorité, en bonne forme et ne présentent aucun signe de faiblesse.

transfert_des_patients_covid_ysa.jpg
 

"Les deux structures spécialisées leur offriront toutes les conditions d’hébergement adéquat et de suivi médical approprié", rassure le communiqué gouvernemental. "La décision du regroupement dans ces structures vise à protéger l’environnement familial et professionnel des malades actuels et futurs, mais aussi et surtout libérer les hôpitaux pour soigner les autres pathologies", précise-t-on. Signalons que les structures sanitaires de Benguérir et de Benslimane sont "gérées de manière conjointe par des médecins civils et militaires et dans les meilleures conditions, à l’instar de la gestion collaborative efficace menée jusqu’à présent". Selon le gouvernement, ce regroupement s’accompagnera de la poursuite des mesures de dépistage massif de l’ensemble des personnes contact, de même qu’au niveau des entreprises et des espaces professionnels sur tout le territoire national. Cette mesure permettra d’accélérer, à partir du 20 juin, le processus de levée progressive du confinement et ce, tout en tenant compte de l’évolution de la situation épidémiologique du Royaume…

Une 3e étape du déconfinement progressif serait en préparation afin d’annoncer un déconfinement total début juillet. Libérer les lits 'Les CHU vont bientôt vaquer à leurs activités principales et traiter les autres pathologies qui continuent de tuer". La promesse de Khalid Aït Taleb, ministre de la Santé, devant les parlementaires, est effective.

Avec son collègue à l’Intérieur, Aït Taleb veut que les lits soient libérés dans tous les hôpitaux pour permettre aux équipes médicales de prendre en charge d’autres malades. En ce sens, les patients seront mieux à même de protéger leur entourage. Les personnes testées positives au nouveau coronavirus et transférées vers les structures précitées bénéficieront d’un suivi médical adapté auprès d’équipes médicales compétentes. De l’avis des observateurs, le regroupement des patients dans des centres de soins "lointains" est un appel à la protection contre la maladie.

Il démontre aussi que le gouvernement cherche à insuffler une dynamique nouvelle à l'économie et à encourager les entreprises à reprendre leurs activités sans hésitation.

Y.S.A.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc