×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Flash

    Contribution aux frais de scolarité : La majorité des familles contre

    Par L'Economiste| Le 12/06/2019 - 16:12 | Partager
    Contribution aux frais de scolarité : La majorité des familles contre

    Les familles marocaines n’affichent pas leur adhésion pour contribuer aux frais de scolarité de leurs enfants au lycée et/ou au supérieur, même si cela pourra contribuer à l’amélioration de la qualité de l’éducation dans l’école publique. Une position confirmée par une enquête nationale réalisée par l’Instance nationale de l’évaluation (INE) auprès du Conseil supérieur de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique (CSEFRS) dont les premiers résultats ont été dévoilés, mercredi à Rabat.

    Ainsi, 77,6% des familles interrogées sont contre cette contribution et seulement 18,6% y sont favorables. En milieu rural, le taux de refus passe à 83,6% contre 74,5% en zone urbaine. Selon les déclarations des familles, la moyenne des dépenses d’un enfant scolarisé, au titre de l’année scolaire 2017-2018, est estimée à 2.679 DH par ménage tous cycles d’enseignement confondus.

    Cette moyenne passe à 11.943 DH dans l’enseignement privé contre 938 DH dans les établissements publics. Au sujet des langues enseignées, les résultats ont montré une préférence majoritaire des familles, soit 73,1% pour l’enseignement de manière simultanée des 3 langues (arabe, français et anglais) contre 7,5% pour l’arabe et le français et 0,4% pour l’arabe et l’anglais.

    N.E.A.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc