×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Flash

    Au Maroc, un nouveau-né sur 56 meurt prématurément

    Par L'Economiste| Le 20/02/2018 - 13:10 | Partager
    Au Maroc, un nouveau-né sur 56 meurt prématurément

    Un nouveau-né sur 56 au Maroc décède prématurément, selon un nouveau rapport de l’Unicef qui revient sur la mortalité néonatale dans les pays pauvres. Le niveau de la mortalité néonatale a toutefois beaucoup reculé dans le Royaume (17,8 pour 1.000 naissances), mais il n’atteint pas celui enregistré dans les pays à revenu élevé (3/1000).

    Le Maroc fait moins bien dans ce domaine que la Tunisie où 1 seul décès est enregistré pour 123 nouvelles naissances, l’Égypte (1/78) ou encore l’Algérie (1/64).

    Dans le monde, le fléau touche particulièrement le Pakistan où 1 nouveau-né sur 22 meurt. Les autres pays qui enregistrent les pires proportions sont la Centrafrique (1/24), l’Afghanistan (1/25), la Somalie (1/26) et le Lesotho (1/26). "Le taux moyen de mortalité néonatale dans les pays à faible revenu est de 27 décès pour 1 000 naissances", indique le rapport. D’ailleurs 8 des 10 pays où il est le plus dangereux de naître se trouvent en Afrique subsaharienne.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc