×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Flash

    Agriculture résiliente: Plusieurs accords conclus

    Par L'Economiste| Le 05/11/2019 - 15:50 | Partager
    Agriculture résiliente: Plusieurs accords conclus

    Plusieurs accords de coopération ont été signés, mardi à Benguérir, lors de la 2e Conférence ministérielle annuelle de l'Initiative africaine d'adaptation aux changements climatiques (Initiative AAA), organisée à l'Université Mohammed VI Polytechnique (UM6P).

    Ainsi, le ministre de l’Agriculture, Aziz Akhannouch, a conclu un accord avec la FAO portant sur le développement des plans d’investissements agricoles résilients au changement climatique en Afrique. Cet accord permet à l'organisation de renforcer les capacités des décideurs africains, au niveau central et local, en matière d’identification, de développement et de mise en œuvre de stratégies d’adaptation au changement climatique. Il vise aussi à développer des outils pour permettre aux agriculteurs d'accéder à l’agriculture digitale climato-intelligente et à des outils de collecte des données, tout en prévoyant des mécanismes de financement, tels que la coopération Sud-Sud.

    Un 2e accord a été signé avec la Banque africaine de développement (BAD) afin d'améliorer la productivité et l'adaptation au changement climatique et d'augmenter la résilience au changement climatique. Il permet à la Fondation Initiative AAA d'élaborer des plans d'investissements pour une agriculture climato-intelligente et de renforcer les capacités dans les pays africains sur la période 2020-2025. La fondation s'accorde aussi avec l’AGRA (Alliance for a Green Revolution in Africa) dans le but d’offrir l’aide nécessaire aux pays africains pour mettre en œuvre leurs Contributions déterminées au niveau national (CDN) et leurs plans d'adaptation nationaux.

    Enfin, ladite fondation s'allie à l'UM6P, au Centre international de recherche agricole dans les zones arides (ICARDA), au Centre International d'amélioration du maïs et du blé (CIMMYT) et à l’Institut National de Recherche Agricole (INRA) pour l’élaboration d’un programme de recherche afin d’éviter aux petits agriculteurs de subir les effets du changement climatique.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc