×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

L'Edito

Ecole

Par Dr Mohamed BENABID| Edition N°:5101 Le 07/09/2017 | Partager
mohamed_benabid.jpg

Hassad reste l’un des derniers espoirs des ambitions réformatrices de l’enseignement. Si lui ne réussit pas à redresser l’école, alors personne d’autre n’y arrivera. Le fait de tenir, pour la première fois dans l’histoire du système éducatif public, l’agenda de la rentrée dans ses délais normaux, témoigne de son pouvoir d’inspiration. Au-delà, même si cette rentrée sera marquée par le déploiement de classes supplémentaires, il faut surtout noter un changement dans la qualité du débat.

A commencer par la question du financement, qui ne sera plus un alibi de la crise. Les études internationales de l’OCDE l’ont d’ailleurs montré: pour de nombreux pays qui ont doublé et triplé leurs dépenses d’éducation en 25 ans, les résultats ont stagné ou reculé. Les enquêtes PISA qui relèvent de la même OCDE abondent dans le même sens: les variations de performances des élèves ne seraient dues qu’à hauteur de 10% à des considérations budgétaires.

Entre autres mesures, le ministère s’attaque, à juste titre, à inculquer les bases du civisme, une réelle préoccupation dans une société en pleins tiraillements. Cependant, il faut savoir raison garder et ne pas prendre le risque de rabougrir le débat autour de la bataille des valeurs à sa dimension symbolique.

Malheureusement, et l’auteur de ces lignes ne sera probablement pas le seul à en douter, il ne suffira pas d’imposer l’hymne national aux élèves, et encore moins ces vestiges ridicules d’un autre âge, le port du tablier, pour faire de bons citoyens. C’est donc sur ses autres promesses que la réforme Hassad sera attendue.

Sur les contrats d’objectifs, la décentralisation, la réforme des contenus pédagogiques, la formation des profs, la déperdition scolaire... A ce prix seulement, l’école marocaine tournera la page des illusions perdues.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc