×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

L'Edito

Désordres sauvages

Par Nadia SALAH| Edition N°:5742 Le 16/04/2020 | Partager
nadia_salah.jpg

A cause du risque Covid-19, un tribunal français a ordonné à Amazon de se contenter de ne livrer que les biens indispensables: trop de contaminations dans et autour des bâtiments. Le géant a répondu qu’il fermera ses centres. Chantage à l’emploi.

Une ministre italienne, Teresa Bellanova, veut régulariser 600.000 clandestins, «pour faire repartir l’économie plus vite». Il y a peu, son gouvernement voulait jeter les migrants à la mer.

De nombreux groupes politiques «Alternatifs» se sont emparés de la pandémie pour démontrer la dangerosité de l’argent. Les grosses valeurs américaines financières chutent durement, non pas parce qu’on n’aura plus besoin de banque,  mais parce que les actionnaires ont peur qu’elles n’arrivent pas à se faire rembourser les prêts. C’est sérieux, quelques titres ont perdu la moitié de leur valeur en deux semaines. Les Alternatifs crient victoire.

Les grandes marques automobiles implantées dans l’ex-Europe de l’Est (Audi, Mercedes, Suzuki et Opel) annoncent la reprise du travail dans leurs usines pour les tout prochains jours. Rien pour le Maroc, dont on loue la politique de sécurité sanitaire. Du moins au moment où ces lignes sont écrites.

Fâché de s’être trompé, Trump quitte l’Organisation mondiale de la santé, au moment où elle démontre tous les jours son utilité. Quant au président, il accumule quelque 27.000 morts. Le virus a rempli le monde de contradictions, vidé les poches, rendu les entreprises fragiles. Et tué des proches. L’après- virus sera-t-il encore plus dur?

Pendant ce temps, dans le monde arabe, 74 millions de personnes n’ont toujours pas d’eau courante. En regardant sortir le pétrole, pensera-t-on davantage à eux, après?

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc