×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste



eleconomiste
Vous êtes 172.689 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 216.351 articles (chiffres relevés le 2/6 sur google analytics)
L'Edito

Construire

Par Nadia SALAH| Edition N°:5133 Le 24/10/2017 | Partager
nadia_salah_s.jpg

L'idée de changer de modèle suscite bien des réactions: nombreux sont ceux et celles qui veulent apporter leur conception experte ou simplement leur point de vue.

Ce mouvement est rafraîchissant: Les Marocains ne sont pas si désespérés de la situation économique. Ils s’engagent pour penser l’avenir. Il est donc dommage que le gouvernement se contente d’une petite commission ad hoc, dont on se demande si ce n’est pas une manière d’enterrer l’idée de changer de système de production et de répartition.

On sait les PJDistes mal à l’aise avec le concept de promotion économique et sociale, mais on a connu les socialistes et les ex-communistes très imaginatifs: ne voulaient-ils pas changer le monde et l’Homme, il n’y a pas si longtemps? Quant au RNI, au PAM ou à l’Istiqlal, quelle belle opportunité de montrer que leurs cadres sont capables, ou redevenus capables, de participer à cette tâche nationale!

Hélas, l’énergie de la société civile se heurte encore une fois à une molle et douce résistance institutionnelle, plus puissante qu’un mur, quand il s’agit d’exclure les citoyens des affaires qui les regardent!

On pourrait arriver à ajuster, dès cette loi de finances, quelques mesures. L’objectif serait de les mettre en ligne avec un projet net et bien compris de production et de répartition. Par exemple, faut-il maintenir, accroître ou réduire les niches fiscales immobilières quand un million de logements sont vides, que les villes sont incapables de s’auto-urbaniser et que le gouvernement est affamé de recettes fiscales pour nous éviter la tutelle du FMI?

Sans un modèle, personne ne sait répondre à cette question. Sauf à créer encore plus de désordres et de déceptions. Mais attention, il faut éviter de s’engager dans le nouveau modèle  en disant qu’il faut tout jeter. C’est lui qui nous a donné le niveau et les moyens d’avoir ce problème à résoudre. Il faut construire sur lui, pas détruire.

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc