×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

L'Edito

Compétition

Par L'Economiste| Edition N°:950 Le 03/02/2001 | Partager

Le gouvernement s'apprête à donner un coup d'accélérateur au processus de démantèlement douanier. Pour certaines activités, le niveau actuel de la parité du Dirham va encore décupler les effets de cette réforme tarifaire.Mais si elles exploitent au mieux la baisse des taux généralisée sur les intrants, elles peuvent gagner en compétitivité.Le Maroc a donc fait le choix d'aller encore plus vite que ne l'y obligeaient ses engagements internationaux. De toute façon, il n'en avait pas d'autre. Les pays qui ont cru épanouir leur industrie en fermant les frontières se sont retrouvés avec des canards boiteux sur les bras et des problèmes sociaux décuplés.Le message politique à l'égard des milieux industriels est clair: la globalisation ne vous laissera pas de temps d'adaptation. Il faut aller plus vite et tout de suite. C'est la mise à niveau à marché forcée. Plus d'ouverture implique plus de compétition. Les entreprises qui ont bâti leur prospérité à l'abri de la compétition internationale (et elles sont encore nombreuses), vont vivre des temps douloureux. Celles qui n'auront pas su adapter leur modèle économique peuvent déjà préparer leurs funérailles.On va probablement assister au phénomène de "création destructrice" qu'on observe dans toute phase de restructuration industrielle et de changement de structures économiques. De nouvelles activités vont émerger, d'autres disparaîtront. Il reste à mettre en place des airbags sociaux pour accompagner cette restructuration. Car c'est un passage obligé pour négocier la transition d'une économie de rente à une autre plus moderne et créatrice de richesses, basée sur la compétition. Mais également, pour passer du statut de spectateur à celui d'acteur de la mondialisation.Abashi SHAMAMBA

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc