×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

L'Edito

Chambardement

Par L'Economiste| Edition N°:1457 Le 14/02/2003 | Partager

Le monde arabe a raté le XXe siècle. Il risque, au train où vont les choses, d'être la victime des enjeux du XXIe siècle.Les Etats-Unis conduits par la droite américaine sont sur le point de déclencher la guerre à l'Irak. Ce faisant, ils vont provoquer le plus grand chambardement que l'Humanité ait connu depuis la Seconde Guerre mondiale. Le bras de fer entre les USA et la Grande-Bretagne d'un côté, et la France et l'Allemagne de l'autre, montre que les enjeux de cette guerre annoncée dépassent largement la question du désarmement de l'Irak. Il s'agit d'un nouveau dépeçage de la région du Golfe.De ce dépeçage devrait résulter une reconfiguration du pouvoir à l'échelle internationale pour le XXIe siècle. La droite américaine, associée à la droite israélienne, se veut les maîtres du jeu. Les résistances européennes montrent que la contradiction entre les Etats-Unis et le reste du monde va en s'accentuant. Le contrôle du pétrole, quasiment à l'échelle de la planète, va faire des Etats-Unis la puissance dominante, celle qui contrôle, à travers le pétrole, le développement des capacités économiques de l'Europe et l'Asie. Ce rapport de force projeté est rejeté par Paris et Berlin. Il est également rejeté par l'Asie.Il ne faut pas s'y tromper si la Corée du Nord s'agite en ce moment, et annonce publiquement sa capacité nucléaire, ceci est un signal qui vient de la Chine. La Corée du Nord est un pays directement voisin de la Chine, qui a toujours été soutenue militairement et politiquement par cette dernière. Sa proximité géographique et idéologique fait que tout conflit avec la Corée du Nord implique immédiatement et directement la Chine. Donc, lorsque la Corée du Nord annonce sa capacité nucléaire et que Pékin se tait, c'est bien un message de Pékin.Il en résulte que la guerre en Irak pourrait bien être le commencement d'un conflit planétaire multiforme, mais dont le terrorisme et la guerre économique seraient les aspects les plus saillants.Abdelmounaïm DILAMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc