×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Ouarzazate: 140.000 habitants désenclavés d’ici 2015

Par L'Economiste | Edition N°:2745 Le 31/03/2008 | Partager

. Actuellement, près de 25 % des routes provinciales goudronnées. 50 km réalisés par an jusqu’à 2012Le désenclavement rural est la priorité de la province de Ouarzazate. Une province de 20.000 km2. Mais aujourd’hui, le réseau routier ne couvre qu’un peu plus de la moitié de la région. Parmi les 893 km de routes provinciales, seulement 221 km sont revêtues. Un état des lieux sans appel auquel compte faire face la direction provinciale de l’Equipement d’Ouarzazate. Ainsi, vers l’horizon 2012, selon le nouvel engagement gouvernemental, le réseau routier provincial devrait être renforcé de 364 km, indiquent les programmes prévisionnels du département de tutelle. Ce qui permettra de relier au progrès plus de 140.000 habitants des zones rurales. L’enveloppe financière globale affectée à ce projet, soit 302 millions de DH, permettra de réaliser près de 50 km par an. Initialement prévu pour l’année 2015, l’achèvement de ce projet a été écourté de trois ans. Dans tous les cas, une grande partie des chantiers de construction est déjà lancée. Les plus longs tronçons du programme concernent les routes provinciales reliant Agouim au Lac Ifni (38 km), Anzal à Askaouen (37 km), Tinghir à Alnif (30 km), Boumaln Dadès à Ikniouen (18 km). Selon la direction de l’équipement à Ouarzazate, un chantier de près de 190 km de routes a été lancé depuis 2005, dont 105 ont été achevés et le reste en cours de réalisation, avec un coût de 187 millions DH. L’état d’avancement du projet est de l’ordre de 30%, selon les services compétents. Enfin, l’entretien et la protection de trois ouvrages d’art sont en cours. La construction de cinq nouveaux est prévue sur la route nationale 10 reliant Ouarzazate à Errachidia, à savoir Anatim, Oued Arguiouen et Imassin. L’achèvement de ces chantiers est annoncé pour le mois de décembre.


Maintenance

Parallèlement aux actions de construction, la direction provinciale a également lancé un programme de maintenance des routes déjà opérationnelles. Un projet qui porte sur plus de 70 km et bénéficiant à trois tronçons, à savoir Kourkouda/Taznakht (28 km), Tislday/Tazntout (33 km) et Oued Lhjjaj (3 km). « Il s’agit d’actions rentrant dans le cadre du Programme de réhabilitation prioritaire (PRP) et concernent les zones d’Idelsane, Boumaln Dadès et Tinghir», indique Mohamed Allal, directeur provincial de l’Equipement à Ouarzazate.L’objectif de ces actions, qui nécessitent un budget de 65 millions de DH, étant de mettre à niveau les routes de la région. Les travaux de lifting devraient démarrer avant la fin de l’année. De notre correspondant, Ali RACHIDI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc