×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    eleconomiste

    eleconomiste
    Société

    Marcel Khalifa à Al Hoceïma

    Par L'Economiste | Edition N°:2819 Le 14/07/2008 | Partager

    . Idir aussi au programme du festival d’été. Une manifestation prévue du 27 juillet au 4 août L’UN est Algérien, l’autre est Libanais. Le premier est un chanteur international d’expression amazighe, plus particulièrement kabyle, le second a longtemps chanté pour l’humanité et les peuples opprimés. Il s’agit de Idir et Marcel Khalifa qui seront les têtes d’affiche du festival d’été d’Al Hoceïma, du 27 juillet au 4 août. Quand ces deux grandes étoiles méditerranéennes prennent part à un festival, les organisateurs ont déjà assuré richesse, variété et enchantement à leur public. La programmation de ces deux références musicales est une promesse de la part des organisateurs de la qualité de ce rendez-vous culturel. Doté d’un budget de 3 millions de DH, le festival d’Al Hoceïma intègre ainsi le camp des grandes manifestations au Maroc. L’objectif des organisateurs est de doter la ville d’un moyen à même d’animer la région et de faire sa promotion. D’autant plus que les plaies d’une certaine marginalisation dans le passé et d’un séisme meurtrier, en février 2004, ne sont pas encore  pansées. L’idée est aussi d’ériger les Marocains résidents à l’étranger, originaires de cette région, en un acteur de développement. «Ce n’est pas logique de contraindre nos MRE à aller vers d’autres villes pour assister aux animations, alors qu’on pourrait faire autant, dans un cadre familial», estime l’un des responsables du festival et membre de l’Association Rif pour la solidarité et le développement (ARID). Il estime, par ailleurs, que les MRE doivent voir de leurs propres yeux ce qui change et se développe dans la région pour les convaincre concrètement d’y venir investir. Et ce n’est pas le thème choisi pour cette édition qui contredira cette idée. Initié sous le thème: «Le développement d’abord et encore», ce rendez-vous méditerranéen entend ainsi consacrer l’ouverture de la ville sur son espace, et ambitionne de créer des aires attractives sur les plans touristique et culturel. Selon les organisateurs, il s’agit de mettre en place les jalons d’un pourtour méditerranéen régi par la volonté de ses peuples épris de paix et de quiétude. Ainsi, si les deux stars vont gratter, quelques soirées durant, à la faveur d’un luth d’or et d’une guitare magique, leurs plus belles partitions, d’autres acteurs vont attaquer eux l’un des débats houleux de l’actualité: l’Union méditerranéenne. «Les villes du nord du Maroc sont très concernées par la question», affirment les organisateurs. Enfin, des invités de marque sont attendus. Parmi eux, Felipe Gonzalez, ancien Premier ministre espagnol, et l’intellectuel algérien Tahar Jaout.


    Demandez le programme

    Outre Idir et Marcel Khalifa, les organisateurs ont invité des artistes d’origine rifaine, vivant en Hollande ou en Belgique, comme Mimoun Rafrouaâ et les membres de Thidrin. L’Algérienne Massa Bouchafaâ d’origine kabyle et les groupes espagnols Coral de Sencilles et Flamingo de Almoniecar sont également annoncés. Le public aura droit aussi à des chansons rifaines interprétées par Walid Mimoun, Tamiri, Karim Marssi et la troupe «Thaghrast». Les Fnaire seront également de la fête pour consacrer l’identité marocaine plurielle. Ali RACHIDI

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc