×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Courrier des Lecteurs

L'investissement textile chute de 40% en 1992 : Tissage, unique filière en progression

Par L'Economiste | Edition N°:67 Le 18/02/1993 | Partager

Les investissements textiles visés conformes à fin Décembre 1992 sont en nombre et en valeur inférieurs à ceux agréés au cours de la même période de 1991 et 1990. L'ensemble des programmes (934 contre 1185 en 1991)a totalisé un montant de 2,1 milliards de DH, en baisse de 26 et 38% par rapport à 1991 et 1990 respectivement. Le seul mois de Décembre, comparé à celui de 1991, a accusé une chute de 60%, à 363,8 millions de DH.

Les professionnels du secteur attribuent ce recul, entre autres, aux problèmes commerciaux (baisse de la demande étrangère et concurrence des pays asiatiques), à l'effritement des avantages accordés par l'Etat, à la levée de l'encadrement du crédit et aux difficultés à mobiliser les créances nées sur l'étranger et à escompter auprès des banques.

Sur les six filières que comprend le secteur textile (filature, tissage, finissage, bonneterie, confection et divers), seul le tissage a enregistré une progression, soit 79% à 392 millions de DH. En Décembre 1992, les investissements dans cette filière avaient baissé de 13% à 28 millions de DH contre un accroissement de 96% par rapport à 1990.

Les taux de croissance des autres filières oscillent entre -13% et -64%. Ces deux taux correspondent respectivement à la filature et au finissage qui ont attiré dans l'ordre 374,8 millions de DH et 143,4 millions. La bonneterie, la confection et le "divers" ont affiché des régressions de 23, 37 et 29%.

En Décembre dernier, les taux de croissance de l'ensemble des filières étaient négatifs et variaient entre -13% pour le tissage et -98% pour le finissage. Entre ces deux extrêmes, les investissements ont atteint 18,7 millions de DH dans la filature (-77%), 9,7 millions dans la bonneterie (-74%), 67 millions dans la confection (58%) et 21,4 millions dans le "divers" (-20%).

H.E.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc