×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

De bonnes sources

Les scoops du jour

Par L'Economiste | Edition N°:1788 Le 11/06/2004 | Partager

Activités Royales: Aide au relogement à El Hoceïma

Le Souverain a visité jeudi le centre de distribution de matériaux dans la commune de Nekkour à El Hoceïma, où Il est arrivé hier. Le Souverain devait s’enquérir de l’opération d’octroi d’aides à la reconstruction en milieu rural. Ce projet comprend des aides d’une valeur de 170,7 millions de DH et en matériaux de construction de près de 60.000 tonnes. Le programme a été élaboré sur la base d’une expertise effectuée par le laboratoire public des expertises et des études (LPEE) auprès de 19.323 logements, dont 17.485 en milieu rural. Concernant les aides destinées à la reconstruction, il a été décidé d’octroyer à chaque bénéficiaire de la première catégorie 50.000 DH, dont 25.000 DH en espèces et l’équivalent en matériaux de construction. S’agissant de la deuxième catégorie, dont les habitations sont partiellement endommagées, il a été décidé d’octroyer à chaque bénéficiaire une somme de 30.000 DH, dont 16.000 en espèces et le reste en matériaux de construction. Pour la troisième catégorie, chaque bénéficiaire perçoit une somme de 20.000 DH, dont 11.000 en espèces et le reste en matériaux de construction. Le nombre des bénéficiaires de cette opération lancée le 1er juin dans huit centres a atteint 1.269 jusqu’au mercredi, dont 219 dans la commune de Nekkour. La première tranche s’achevera le 23 juillet prochain.


. Sahara: “Le Maroc n’attend la médiation de personne”Le Maroc n’attend la médiation de personne au sujet de la question du Sahara marocain, et “ce que nous demandons c’est que ce dossier soit traité de manière constructive et positive” au sein de l’Organisation des Nations unies, a déclaré le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Nabil Benabdellah.Le Maroc a exprimé sa disposition à coopérer avec l’ONU pour trouver une solution définitive et globale à la question du Sahara marocain “sur la base du respect de la souveraineté nationale”.. Loi de Finances 2005: Premiers chiffresLa loi de Finances 2005 sera établie sur la base d’un taux de croissance de 3%, d’un taux d’inflation contenu dans la limite de 2%, d’un prix du pétrole de 30 dollars le baril et d’un taux de change de 1 euro pour 1,2 dollar. Le taux de croissance a été fixé à 3% en raison de la régression au niveau du secteur primaire et la hausse du secteur non agricole, a précisé le ministre des Finances à l’issue du Conseil de gouvernement. Quant à l’exécution de la loi de Finances jusqu’à fin mars 2004, elle est qualifiée de “satisfaisante”. Les résultats actualisés font ainsi ressortir une amélioration des recettes ordinaires, comparativement aux prévisions initiales. Cette amélioration s’explique par les recettes supplémentaires prévues au titre des impôts directs et des recettes non fiscales, à l’exception des revenus de la privatisation. Les dépenses ordinaires ont, elles, enregistré une augmentation suite à l’application des dispositions du dialogue social.. Comanav: Pourquoi le résultat a baisséBMCE Bank, actionnaire à hauteur de 10% dans la Comanav, avait demandé un audit des comptes de l’exercice 2003 du transporteur. Ceci dans le but de retirer la réserve émise par les commissaires aux comptes du Cabinet Deloitte & Touche sur les comptes du transporteur public. Ces derniers ont proposé le changement des méthodes de comptabilisation des arrêts techniques. C’est ce qui a conduit à la constitution de provisions sur les charges, d’où la baisse du résultat net de 60 millions à 37 millions de DH comme nous l’avions annoncé dans notre édition d’hier.  . Managem retrouve la coteLa minière a traité normalement pendant la séance de jeudi après avoir été réservée à la baisse pendant deux jours successifs (www.leconomiste.com). Elle a clôturé tout de même en baisse de 4,09% à 339 DH pour un volume 3.168.917 DH. . Hausse des ventes de ciment Les ventes de ciment ont enregistré une hausse de 10,5% au premier trimestre 2004 par rapport à la même période de l’an dernier, indique le ministère du Commerce et de l’Industrie. Cette augmentation a été enregistrée essentiellement au niveau des régions de Marrakech-Tensift (34,4%), de Meknès-Tafilalet (26,2%), du Grand Casablanca (24,8%), de Tanger-Tétouan (21,3%), de l’Oriental (19,3%), de Doukkala-Abda (18,8%).. BMCE Capital conseille le port de Dakar L’antenne de BMCE Capital, filiale du groupe BMCE Bank, basée à Dakar, a été retenue par le port de Dakar pour structurer son programme d’émission d’un emprunt obligataire de 50 millions d’euros. Cette manne d’argent servira pour le financement de l’extension du terminal à conteneurs et la construction d’une plate-forme de distribution. Ce port, qui accueille plus de 2.500 navires chaque année pour un trafic de près de 10 millions de tonnes, est l’un des plus grands de la côte ouest africaine.. La médaille de la ville de Séville pour BMCE Bank La Médaille de la ville de Séville, “Las Casas Consistoriales”, a été décernée au président de BMCE Bank Othman Benjelloun, en considération de l’engagement de son Groupe en Andalousie, à travers sa filiale “BMCE Internacional”. Lors de cette rencontre, Othmane Benjelloun a fait part à ses interlocuteurs andalous de l’ouverture prochaine à Séville, d’une délégation de BMCE Internacional” qui aura pour mission de contribuer à l’intensification des relations commerciales et financières entre l’Andalousie et le Maroc. Il a été convenu également qu’avec l’appui de BMCE Bank présente dans la zone Off-Shore de Tanger, une représentation du parc technologique de la Cartuja soit implantée au sein de “Tangiers Free Zone” et ce, en vue de promouvoir l’investissement andalou dans le Royaume.. Consécration du Maroc à l’ONULe Représentant permanent du Maroc auprès des Nations unies, Mohamed Bennouna, a été élu, par acclamation, à la présidence de la 6e Commission de l’Assemblée générale chargée des questions juridiques. L’ambassadeur Bennouna, juriste de renommée internationale, agrégé de droit public et en sciences politiques, et docteur en droit international, a été membre et rapporteur de la Commission du droit international des Nations Unies. C’est la première fois que le Maroc présidera la Commission juridique des Nations unies, composée de tous les Etats membres, qui est chargée de préparer pour l’Assemblée générale des projets de conventions multilatérales afin de faire progresser la codification et le développement du droit international.
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc