×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

De bonnes sources

Les scoops du jour

Par L'Economiste | Edition N°:1504 Le 23/04/2003 | Partager

. L'OPA des titres BNDE boucléeL'offre publique d'achat (OPA), lancée par la Caisse de Dépôt et de Gestion (CDG) au profit des actionnaires physiques de la BNDE, s'est achevée vendredi 18 avril et ce, conformément au calendrier indiqué dans la notice.Selon le communiqué de la CDG, le nombre d'actions présentées à la vente a atteint près de 65% des actions éligibles à l'offre. Les résultats enregistrés sont conformes à l'objectif attendu.La réalisation de cette opération s'inscrit dans le cadre du plan de redéploiement de la BNDE, dont les autres chantiers se déroulent conformément au planning prévu. . Marrakech: Des centaines de magasins incendiés Ce sont 450 magasins qui ont pris feu dimanche dernier à Souk Errabii (marché informel) dans le quartier de Sidi Youssef Ben Ali, suite à un incendie. Il a fallu plusieurs heures pour maîtriser le feu. Les causes de l'incendie ne sont pas encore déterminées. . Lamrabet encore une fois convoqué par la JusticeAli Lamrabet, directeur de Demain Magazine et Doumane, est convoqué le 7 mai devant un tribunal de Rabat pour répondre de divers délits, dont «outrage à la personne du Roi«. La procédure judiciaire engagée contre lui concerne deux articles publiés dans un exemplaire de Demain Magazine et deux numéros de Doumane. Lamrabet est en liberté provisoire dans l'attente du procès en appel.. Azziman veut une justice spécialisée dans la corruption Le président du Conseil consultatif des droits de l'homme (CCDH), Omar Azziman, qui a été ministre de la Justice dans le gouvernement Youssoufi, a souligné que le Maroc a besoin d'une «justice spécialisée pour traiter des affaires de corruption et de malversations«. Ce choix est dicté par deux raisons, la première tient au fait que «les malversations et la corruption sont des actes contraires aux bonnes moeurs et aux valeurs islamiques«, alors que la seconde raison est liée «à l'adoption par le Maroc d'une stratégie fondamentale visant l'édification de l'Etat de droit, la consécration de la démocratie et la défense des droits de l'homme«, a expliqué Azziman, S'agissant de la forme que devrait prendre la nouvelle structure, le président du CCDH a fait état de deux visions à ce sujet. La première soutient la création d'une cour spécialisée dans les crimes financiers «devant offrir toutes les garanties assurées dans les juridictions de droit commun«.En cas de non-aboutissement de cette proposition, la deuxième alternative consiste à mettre en place une instance spécialisée dans les crimes financiers au niveau des cours d'appel si les délits relèvent de la compétence de ces mêmes juridictions.. L'enseignement supérieur au menu du Conseil de GouvernementLe Conseil de Gouvernement se réunira jeudi matin à Rabat. A l'ordre du jour, un exposé sur l'avancement du dialogue social qui sera présenté par le Premier ministre et les ministres concernés.Le conseil examinera par la suite huit décrets. Le premier est relatif à la modification des taux des taxes internes sur la consommation de certains produits. Six autres décrets concernent le secteur de l'enseignement supérieur, la formation des cadres et la recherche scientifique. Un autre décret porte sur l'exécution de la loi relative à la protection de la propriété industrielle. . Hausse de l'indice de production industrielle en 2002 L'indice de la production industrielle a enregistré au terme de l'année 2002 une augmentation de 2,9% par rapport à l'année précédente, indique la direction de la Statistique dans son dernier bulletin «Repères statistiques«. Cet accroissement est imputable notamment aux industries du cuir (4,3%), du bois (3,7%), du papier, carton et imprimerie (+4,6%), ainsi que de la transformation des minéraux de carrière (+5,9%), de la métallurgie de base (+16,3%), des ouvrages en métaux (+6,9%) et du matériel et fournitures électriques et électroniques (+3,6%). Concernant les baisses d'activité, la direction de la Statistique note qu'elles ont été enregistrées au niveau des industries textiles (-0,8%), de la confection (-1,5 %), des machines et matériel d'équipement (-1,6%), du matériel de transport (-6%) et des autres industries manufacturières (-5,9%). . SRAS: «Pas de contamination« à l'ambassade du JaponL'ambassade du Japon à Rabat a démenti «formellement« et «catégoriquement« que l'un de ses employés ait contracté le virus de pneumonie atypique, le Syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS), comme l'a rapporté un quotidien marocain. «L'ambassade du Japon à Rabat dément formellement et catégoriquement l'information relatant un soi-disant cas de pneumonie atypique qui se serait révélé chez un de ses fonctionnaires«, publiée hier par la presse.. Presse: 641 titres pour seulement 350.000 exemplaires vendusLe Maroc compte 641 titres de presse mais les ventes ne dépassent pas 350.000 exemplaires par jour, pour une population de 30 millions d'habitants, a indiqué l'AFP, hier mardi, citant un représentant du ministère de la Communication en marge du colloque sur la réforme des médias. Près de 70% des titres marocains appartiennent à des personnes privées contre 14% à des sociétés, 6,8% à des associations et 6% seulement aux partis politiques. Avec 460 titres, la presse spécialisée est loin devant la presse généraliste (181). La presse hebdomadaire, avec 130 titres en langue arabe et 30 en français, est plus abondante que la presse quotidienne (132 titres). . Dette irakienne: Comment récupérer 20 milliards de DH?Le marchandage autour de la dette irakienne a commencé un peu partout dans le monde. La question est de savoir combien doit l'ex-régime de Saddam Hussein et à qui. Selon Exotix, un intermédiaire spécialisé dans les dettes souveraines, la dette irakienne serait évaluée entre 103,5 et 129,4 milliards de dollars. Par ailleurs, selon des simulations faites à Washington par le Centre pour les études stratégiques et internationales, l'Irak doit 199 milliards de dollars au titre de compensation de créances à une douzaine de pays, 127 milliards de dollars au titre de dettes extérieures et 57 milliards de dollars au titre de contrats étrangers en suspens. Selon les mêmes simulations, l'Irak doit un peu moins de 2 milliards de dollars (20 milliards de DH) au Maroc. . La BID apporte une nouvelle aide au MarocLa Banque islamique pour le développement (BID) a accordé au Maroc un prêt de 22,7 millions de dollars (227 millions de DH). La somme est destinée à financer un projet de préservation de l'environnement. Toujours pour le Maroc, la banque a approuvé des facilités de crédit pour un montant de 65 millions de dollars (650 millions de DH). . Données statistiques: Le Maroc bon élève?En matière de production de données statistiques, le Maroc s'en tire plutôt bien. Du moins si l'on juge d'après un récent rapport du FMI. L'institution internationale, qui a passé en revue les différents aspects de l'information disponible (indices des prix, échanges extérieurs, comptes de la nation), a certes formulé quelques recommandations pour améliorer l'existant mais n'a en revanche pas relevé de dysfonctionnements majeurs. Le FMI a pris de nombreuses mesures pour améliorer la transparence et l'ouverture économique, en élaborant notamment des normes de diffusion des données -récemment affinées- pour indiquer aux pays les pratiques à suivre. La nécessité d'établir des normes plus contraignantes, d'abord mise en évidence lors de la crise financière qui a secoué le Mexique, a été à nouveau soulignée par les crises financières en Asie et ailleurs. Pour le FMI, les lacunes de l'information jouent de toute évidence un rôle dans ces perturbations. Des informations plus fiables sont donc indispensables pour prévenir les crises et atténuer l'impact de celles que l'on ne peut éviter. . BMCI lance un nouveau crédit logementLa BMCI lance une campagne de communication pour présenter son nouveau produit «prêt habitat plus«. Il s'agit d'une nouvelle formule de crédit logement, qui vise selon un communiqué, à faciliter aux jeunes ménages l'accès à leur «premier toit«. Cette offre présente trois avantages. Tout d'abord, le financement à 100% du coût total de l'acquisition du logement. Ensuite, le remboursement peut être étalé sur 20 ans. Enfin, le paiement différé de 3 mois de la première échéance. . Certificats négatifs: +8% en marsAu cours du mois de mars, le nombre de certificats négatifs relatifs aux intentions de création d'entreprises délivrés par l'Ompic (Office marocain de la propriété industrielle et commerciale) a atteint 2.331, soit une hausse de 8%. Sur ce total 1.525 certificats ont été délivrés en faveur des sociétés commerciales et 806 enseignes pour les personnes physiques. La nature juridique la plus répandue reste la SARL avec 82% des certificats délivrés pour les sociétés.Du côté des créations d'entreprises, toujours au cours de mars 2003, l'Office a reçu 4.474 modèles du registre du commerce, dont 1.893 relatifs aux inscriptions des personnes physiques, 792 relatifs aux inscriptions des personnes morales et 1.789 modèles de modifications opérées au cours du mois de février.. Propriété industrielle: Plus de 1.200 dépôts de marques au premier trimestre La protection des inventions et autres créations se multiplie. Ainsi, pour le premier trimestre 2003, 1.272 demandes d'enregistrements de marques (1.124 à la même date de l'année dernière) ont été effectuées auprès de l'Ompic. Ce qui représente une progression de 13%. La tendance à la hausse se poursuit pour les dessins et modèles industriels avec 121 demandes de dépôts (+22%). Quant aux brevets d'invention, ils enregistrent un recul de 19% par rapport au premier trimestre de l'année dernière. Le cumul des dépôts selon le traité PCT, est-il indiqué auprès de l'Office, a atteint 67 contre 81 durant la même période de 2002. o. Sécurité et stockage informatiquesDistrisoft organise aujourd'hui mercredi 23 avril, en partenariat avec Computer Associates, IBM et MGE, un séminaire sous le thème «Distrisoft Safety Day«. Ce séminaire, dédié aux technologies de stockage et à leurs applications, est destiné «à tous ceux qui souhaitent avoir un état de l'art ou approfondir leurs connaissances sur les solutions de sauvegarde et des tolérances aux pannes«.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc