×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Politique

Le Parlement reçoit les ambassadeurs de l’UE

Par L'Economiste | Edition N°:2912 Le 01/12/2008 | Partager

. A l’ordre du jour: la coopération dans le cadre du statut avancé. La crise financière pourra influencer sur l’aide accordée au MarocPour la première fois, le Parlement marocain reçoit l’ensemble des ambassadeurs de l’UE accrédités à Rabat. La rencontre a eu lieu vendredi dernier en présence de Mustapha Mansouri, président de la Chambre des représentants, accompagné par un certains nombres d’élus. A l’ordre du jour, l’évolution des relations de coopération entre les deux parties dans le cadre du statut avancé accordé dernièrement au Maroc. «Les discussions ont permis d’être unanimes à penser que le nouveau statut contribuera certainement à renforcer davantage le partenariat entre le Maroc et l’UE», a souligné Mansouri, lors d’un point de presse à l’issue de cette rencontre. Cependant, le responsable marocain a tenu à rappeler que la nouvelle situation nécessite du Maroc d’accélérer les réformes dans différents domaines. Et ce, pour permettre la réalisation de l’ensemble des actions inscrites dans la feuille de route préparée conjointement entre les deux parties. Sur ce volet, Bruno Dethomas, ambassadeur et chef de la délégation de la Commission européenne au Maroc, a rappelé que «sur le plan économique, l’objectif du statut avancé est de mettre en place, à terme, un espace économique commun comme celui existant actuellement avec la Suisse et la Norvège». Mais, pour le responsable de l’UE, cela nécessitera, notamment, de rapprocher le cadre législatif du Maroc de l’acquis communautaire. En ce qui concerne l’apport de ce statut en matière d’aides financières, aucune précision n’a été avancée sur ce sujet par la délégation de l’UE. «Depuis plus de 40 ans, tous les renouvellements des accords de coopération avec le Maroc ont été accompagnés par des augmentations au niveau des dotations financières», rassure le responsable de l’UE. Mais, pour ce dernier, les conditions d’évolution de la crise financière pourraient influencer sur le volume de ces dotations dans le cadre du statut avancé. Profitant de l’occasion, Dethomas fait un rappel historique sur l’aide financière de l’UE pour le développement du Maroc. Cette contribution est passée de 20 millions d’euros par an pendant les années 70 à 40 millions d’euros dans les années 80. Sur la période 2000-2006, les fonds accordés dans le cadre du Meda II ont atteint 957,6 millions d’euros, soit un accroissement de 52% par rapport au volume accordé dans le cadre du Meda I. Près de la moitié des fonds (477 millions d’euros) ont été alloués pour accompagner les réformes engagées par le Maroc dans tous les secteurs clés touchant à la fois l’économique et le social. Il s’agit notamment des finances publiques, l’eau, la santé, le transport et la réforme de l’administration. L’autre moitié des fonds Meda II a été consacrée essentiellement au développement rural et à la modernisation des juridictions. Le développement du secteur privé et les infrastructures routières figurent également au menu.


650 millions d’euros pour 2007-2010

Depuis 2007, la contribution de l’UE s’élève à près de 190 millions d’euros par an avec l’instrument financier de voisinage et de partenariat. Pour la période 2007-2010, on prévoit un engagement de plus de 650 millions d’euros. Par ailleurs, sur le volet commercial, Bruno Dethomas a rappelé que les deux parties ont entamé, dès fin 2007, des négociations sur la libéralisation des produits agricoles, de la pêche et des services. «Plusieurs rounds, tenus en 2008, ont permis de rapprocher les points de vue, qui devraient être finalisés en 2009», ajoute Dethomas.Nour Eddine EL AISSI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc