×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    Entreprise Internationale

    La SG reconsidère l'offre de la BNP

    Par L'Economiste | Edition N°:535 Le 23/06/1999 | Partager

    L'histoire BNP, SG et Paribas nous aura au moins appris une chose: les investisseurs n'aiment pas les longues procédures. Depuis deux jours déjà, les actions des trois banques sont en perte de vitesse.
    Le titre BNP perdait hier 4,64% à 79,15 Euros, SG a cédé 7,38% à 163,10 et Paribas 4,07% à 106 Euros. Les volumes en jeu étaient également considérables.
    Pas moins de 3,51% du capital (603,8 millions d'Euros) de la SG ont changé de main. Pour Paribas, 1,31% du capital (228,3 millions d'Euros) a été échangé et pour la BNP 0,64% du capital, soit 111,84 millions d'Euros a été échangé.
    Des sources du marché précisent, par ailleurs, que la baisse de la SG est due en partie à des facteurs techniques. Le titre avait été suspendu de l'indice CAC 40 à partir de mercredi. Les gérants ont effectué des arbitrages au détriment de la valeur, selon les mêmes sources.
    D'autre part, l'annonce par la SG d'une éventuelle étude de l'offre de la BNP n'a pas encore produit ses effets sur le marché.

    En même temps les dirigeants de la BNP, de la SG et de Paribas devaient rencontrer hier le gouverneur de la Banque de France Jean-Claude Trichet. Cette initiative annoncée par les responsables de la SG intervient après l'ajournement de la décision du Comité des Etablissements de Crédit et des Entreprises d'Investissement (CECEI) sur la surenchère de la SG sur Paribas.
    Donnant suite aux motivations de cette décision, la SG et Paribas ont annoncé mardi soir qu'elles convoquaient leur conseil jeudi pour examiner la demande des autorités bancaires (CECEI) d'une négociation à trois avec la BNP. La SG et Paribas ont déjà convoqué leur conseil pour "connaître leur avis sur la position du CECEI''.
    Le gouverneur de la Banque de France Jean-Claude Trichet a appelé les présidents des trois banques concernées à "venir ensemble participer à une réunion de travail le plus rapidement possible, dans un esprit totalement ouvert, sans a priori, avec le seul souci de trouver une solution différente de celles proposées jusqu'à présent''.

    Khalid TRITKI (AFP)

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc