×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Agenda

    La messe des professionnels de la communication en juin

    Par L'Economiste | Edition N°:269 Le 27/02/1997 | Partager

    Le salon des professionnels de la communication (Sicom) se tiendra cette année sous le signe de la convivialité. Animations scientifiques et ludiques sont au rendez-vous. Du reste, la formule cinq salons en un est maintenue.


    La deuxième édition du Sicom (Symposium International de Communication) se tiendra du 3 au 7 juin prochain à la Foire de Casablanca. Le salon occupera un espace de 3.000 m2. Placé sous l'égide du Ministère de la Communication, le Sicom s'adresse à tous les acteurs du secteur, précise M. Abderrahmane Ouardane, directeur général de Forum 7, l'agence organisatrice. «Plusieurs nouveautés sont prévues cette année», promet M. Ouardane. Le salon se positionne sous le signe de la convivialité. L'organisation de l'exposition, pour être intelligente, devra se conformer à un thème précis, «l'originalité dans l"aménagement des stands». Les organisateurs prévoient aussi, à l'entrée du salon, une exposition de chaîne graphique. «Elle sera l'occasion pour le visiteur de voir les différentes étapes par lesquelles passe une action de communication». Tous les maillons de la chaîne se succéderont: du studio de création jusqu'à la diffusion média. Par ailleurs, une soirée de gala qualifiée d'originale est prévue avec la participation des agences de communication qui peuvent se présenter sur scène à travers des spectacles et des shows.
    C'est également dans le cadre du Sicom que sera présentée le 7 juin la deuxième édition de la nuit des publivores, «en collaboration avec Chris Vanhamme, représentant de la nuit des publivores pour l"Afrique».

    Une bourse des carrières


    En plus du symposium, les organisateurs prévoient d'autres actions pour le développement du secteur de la communication, en l'occurrence une revue «Communiquer» et une émission télévisée régulière sur la communication.
    Autre action prévue, une bourse des carrières. Les organisateurs réservent un espace destiné aux étudiants des écoles de communication en fin de formation. Les futurs lauréats pourraient ainsi présenter des projets aux différents exposants et visiteurs.
    La production cinématographique n'est pas en reste. "Cette année, nous voudrions rapprocher plus la production cinématographique des chaînes nationales et internationales qui seront présentes». En collaboration avec les services culturels des ambassades, les organisateurs souhaitent faire du Sicom «l'événement par excellence du cinéma».
    Le symposium de communication se veut un rassemblement de tous les opérateurs qui interviennent dans le monde de la communication. «Un rassemblement destiné à faire le point, accélérer les concertations et anticiper les évolutions», souligne M. Ouardane. C'est ainsi qu'à l'instar de l'année précédente l'édition 1997 adopte la formule cinq salons en un: «Graphiprint» pour le graphisme et l'imprimerie, le «SIP» (Salon International de la Publicité), «Forpresse» (forum pour la presse), «Med TV» destiné aux télévisions méditerranéennes et «Newtech» pour les dernières technologies. Pour chaque pôle, des séminaires, conférences et tables rondes sont au programme. «Nous bénéficions cette année d'un plus grand engagement de nos partenaires, notamment de l'Association des Annonceurs (ADAM) et de l'Association des Agences Conseil en Publicité (AACP)», souligne M. Ouardane.

    Le trophée Sicom


    Parmi les grands thèmes retenus pour l'édition 1997, la fuite des annonceurs vers les télévisions étrangères et l'absence de réglementation. «Cette dernière est
    une composante qui revient systématiquement et qui, dès lors, a besoin d"une redéfinition des règles et l'instauration d'une sorte de charte».
    Du reste, indique M. Ouardane, chacun des cinq pôles créera un mini-événement.
    Les oscars de la communication reviennent également cette année. Objectif: symboliser la reconnaissance d'une réussite professionnelle par l'ensemble de l'inter-profession.
    C'est ainsi que l'Association Des Annonceurs et Forum 7 remettent le trophée Sicom pour l'édition 97. Les prix récompenseront les annonceurs et les agences de publicité qui ont mené pendant les deux dernières années les campagnes les plus efficaces. «Cette initiative a pour objectif de créer un esprit de compétition susceptible de stimuler la création artistique et faire émerger de jeunes talents», tient à souligner le directeur général de Forum 7.
    Pour cette édition, les organisateurs tablent sur 4.000 entrées et près de 70 exposants. En 1996, le Sicom a attiré plus de 3.000 entrées et 43 sociétés exposantes. Pour atteindre ces objectifs, Forum 7 a conçu une campagne de communication intégrant radio, télévision et presse. L'agence organisatrice se fixe également comme objectif d'internationaliser le symposium à travers une campagne de publicité dans la presse internationale spécialisée.

    Badra BERRESSOULE

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc