×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Politique Internationale

La Caravane du livre: 100 jours de littérature marocaine ambulante

Par L'Economiste | Edition N°:455 Le 03/03/1999 | Partager

Vendredi 26 février, dans le cadre de l'Année du Maroc en France (www.temps-du-maroc.net), la Caravane du livre, manifestation organisée en collaboration avec l'Association marocaine des Professionnels du Livre, a pris le départ de Casablanca, avec à son bord les écrivains, les livres, qui participent à ces 100 jours de littérature marocaine ambulante. Avant d'initier son périple européen, la caravane a fait escale à Tanger.
Jusqu'au 25 mai, cette caravane du livre sillonnera les villes françaises depuis Sete, en passant par Montpellier, Toulouse, Tulles, Poitiers, Bourges, Paris, Rennes, Nantes, Lille, Douai, Reims, Nancy, Strasbourg, Besançon, Dijon, Lyon, Romans, Grenoble, Avignon, Nîmes pour arriver à Aix. Plus de 20 villes pour mettre en exergue une littérature marocaine, d'expressions française et arabe, en perpétuel essor. Toutes ces pages du patrimoine littéraire marocain permettront une meilleure mise en valeur d'"un autre visage du Maroc. Un visage méconnu jusqu'à aujourd'hui", a indiqué M. Larbi Messari, ministre de la Communication, lors de la conférence de presse organisée le vendredi 26 février au siège de la Wilaya de Casablanca. Ainsi, le théâtre, la poésie et la prose, seront les messagers de ce nouveau Maroc.

Chaque escale sera une occasion pour organiser des tables rondes ayant trait à la littérature marocaine. Par ailleurs, cette caravane représente également une opportunité pour les libraires et les éditeurs marocains afin de s'ouvrir sur un marché plus vaste, permettant une meilleure diffusion du livre marocain et de la culture marocaine, "en ces temps où nombreuses résistances contre l'Année du Maroc en France se sont manifestées", a précisé M. Messari. "Les Français ne peuvent prétendre connaître le Maroc comme les Marocains connaissent la France", a-t-il ajouté.
En outre, ce Maroc en livres qui "coûtera plus de 4 millions de Dirhams, est une opération marquée par l'exemplarité du partenariat", a précisé Tajeddine Badou, commissaire général du Temps du Maroc.

Ilham BERRADA

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc