×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

International

John Kerry, le rival de Bush

Par L'Economiste | Edition N°:1728 Le 18/03/2004 | Partager

. Il sera le candidat officiel des démocrates John Kerry est désormais assuré de l'investiture démocrate pour l'élection présidentielle américaine, disposant officiellement depuis mardi dernier du nombre de délégués nécessaires.Le sénateur du Massachusetts a franchi la barre des 2.162 délégués nécessaires pour obtenir l'investiture démocrate lors de la convention du parti qui se tiendra fin juillet à Boston, en remportant une nouvelle primaire, celle de l'Illinois (Nord). Il a commenté la nouvelle sur un ton solennel, voire déjà présidentiel.“Merci l'Illinois pour nous avoir donné suffisamment de délégués pour obtenir maintenant la majorité et nous aider à mener à bien notre but, celui d'une nomination marquée par l'unité et non la division”, a-t-il déclaré lors d'un meeting à Charleston (Virginie occidentale, Est), dans un centre des congrès tendu d'immenses banderoles proclamant: “Amener le changement en Amérique” ou “La route de la Maison blanche commence en Virginie occidentale”.“Ce soir marque l'ouverture du débat de l'élection générale, sur la direction à donner à notre pays. L'Amérique mérite mieux qu'un débat fait d'attaques et de déformations, les temps sont trop graves et les défis trop grands”, a-t-il dit.Le candidat promet de s'attaquer au chômage, à la politique fiscale et de santé.“Président, je conduirai les efforts pour rejoindre la communauté des nations, parce nous devons nous battre pour une Amérique respectée pour sa force mais aussi pour ses idéaux”, a-t-il ajouté, ovationné par les quelques milliers de personnes rassemblées, avant de s'engager à faire des Etats-Unis “un lieu de justice fondamentale”. Sa victoire est tout sauf une surprise, John Kerry s'étant largement imposé dans les primaires et caucus démocrates organisés dans le pays depuis la mi-janvier. Son principal rival, John Edwards, s'était retiré de la course il y a deux semaines.(AFP)

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc