×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Fès/tourisme: Une croissance de 8% des nuitées

Par L'Economiste | Edition N°:3355 Le 06/09/2010 | Partager

. Les touristes japonais, espagnols, italiens...résistent à la chaleur. De nouvelles dessertes aériennes pour le dernier trimestreAprès quelques mois de crise, les professionnels du tourisme de la ville de Fès retrouvent le moral. Selon les statistiques communiquées par le département de tutelle, le nombre de nuitées enregistrées dans les hôtels classés de la ville, au cours du mois de juillet dernier, a été de 64.342, soit une hausse de 8% par rapport au même mois de l’année précédente. En termes d’arrivées, ce sont quelque 31.500 personnes qui ont rempli les fiches de police au niveau des hôtels, soit une variation positive de l’ordre de 9% par rapport à l’année de référence (2009). De fait, les opérateurs sont très satisfaits et le font savoir. «Malgré la chaleur, les touristes en quête de culture viennent de tous les continents», indique Khalid Bencheqroun, gérant de Riad Borj Dhab. Ouverte en juin et située en médina, cette maison d’hôtes reçoit ses premiers clients. «Bâtie en 1904 par feu Mohamed Bellarbi Bencheqroun, cette demeure, récupérée en 2005, fut restaurée avec une attention particulière en respectant le rythme de vie qui fut le sien par le passé. Les travaux de restauration ont duré plus de 4 ans», explique le gérant. Ce projet a nécessité un investissement de l’ordre de 12 millions de DH. D’ailleurs, le retour sur investissement est constaté à travers l’affluence de touristes de marque. Les opérateurs le savent et sont de plus en plus focalisés sur le thermalisme, la découverte, les festivals, mais aussi sur les conférences et séminaires. Ainsi, au cours du mois de juillet, les catégories d’hôtels classés 3, 4 et 5* ont cumulé 82% des nuitées totales enregistrées. Selon les statistiques officielles, ces catégories d’hôtels ont réalisé des résultats contrastés, en termes de nuitées, en comparaison avec la même période de l’année 2009 (+8% pour les 3*, +56% pour 4* et -23% pour les 5*). Quant au taux d’occupation des chambres, il s’est stabilisé par rapport à la même période de l’année précédente (34% en juillet 2010). Au cours des sept premiers mois de l’année, le taux d’occupation des chambres dans les établissements d’hébergement classés a baissé de 4 points (38% à fin juillet 2010). La hausse des nuitées constatée en juillet 2010 (+8%) s’explique par les résultats positifs enregistrés par les résidents (+26%), soulignent les analystes du département du Tourisme. Et d’ajouter, «les nuitées des touristes non résidents ont accusé une légère baisse de 1%». A noter que la stabilité enregistrée sur la période janvier-juillet 2010 s’explique par les résultats contrastés affichés par les résidents (-29%), et les non-résidents (+18%). C’est le marché japonais qui a réalisé la plus grande hausse (+50%). Les nuitées des touristes espagnols, italiens, américains, allemands, hollandais et britanniques affichent des hausses à deux chiffres (29, 22, 27, 19, 16, et 12 respectivement).Pour le dernier trimestre de 2010, les professionnels du tourisme et hôteliers tablent sur les nouvelles dessertes aériennes. C’est le cas de la compagnie low cost Air Arabia qui devra relier Montpellier à Fès à compter du 31 octobre. Le billet simple est proposé à partir de 49 euros. Pour sa part, la compagnie anglaise EasyJet compte aussi desservir Fès depuis Paris à partir du 11 novembre prochain. La fréquence des liaisons est de trois par semaine, mardi, jeudi et samedi. Le premier prix du billet aller simple est de 33 euros. L’aller-retour est proposé à partir de 60 euros environ. Au départ de la région parisienne, Fès est desservie par la Royal Air Maroc, Transavia (filiale mi-low cost, mi-charter d’Air France-KLM) inaugurée en juin dernier. La compagnie irlandaise low cost «Ryanair» prévoit d’y lancer en novembre prochain une nouvelle ligne au départ de l’aéroport de Beauvais (80 km au Nord de Paris).


Déjà 130 rotations hebdomadaires

Les nouvelles dessertes programmées dès le mois d’octobre portent à 130 le nombre de fréquences hebdomadaires de l’aéroport de Fès. Ce dernier a ouvert dernièrement son ciel pour d’autres dessertes. Il s’agit en effet de Fès-Londres (Stansted) et Fès-Paris (Orly). Ces vols ont permis en outre d’élargir les offres destinées à la communauté marocaine résidente en France, Angleterre et Italie, aux hommes d’affaires et aux professionnels du tourisme. De notre correspondant, Youness SAAD ALAMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc