×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Régions

Casablanca: Un jardin école à Sidi Moumen

Par Sabrina BELHOUARI | Edition N°:4804 Le 28/06/2016 | Partager
Introduction d’un modèle d’agriculture urbaine générateur de revenus
Action sociale pour les riverains et les jeunes du quartier en difficultés
sidi_moumen_004.jpg

Beau travail que celui mené par la section Maghreb de l’ONG Orange Bleu, à Sidi Moumen. Un jardin pas comme les autres remplace une décharge où squattaient chiens errants et toxicomanes. Aujourd'hui, dans ce lieu de reconversion et de reconstruction, les enfants du quartier et des bénévoles se mobilisent autour des valeurs de la permaculture. Leur premier exploit, avoir réussi à faire pousser du chou frisé (ou kale) alors qu'il est introuvable dans les marchés au Maroc (Source: Jardin-Ecole Ibn Al Awam)

Dans la zone périurbaine de Casablanca, le quartier Sidi Moumen s’apprête à voir bientôt s’achever un jardin pas comme les autres. Il s’agit de la création d’un jardin biologique à vocation pédagogique dans cette partie du quartier, jadis un terrain vague où vivaient chiens errants et toxicomanes. La transformation de cette ancienne décharge de 2.500 m² en terres cultivables et durables donnera un nouveau visage au quartier. Ce projet qui est mené par la section Maghreb de l’ONG Orange Bleu a été entamé en avril 2014. Le centre social Oum Kaltoum qui juxtapose le jardin en question abrite des centaines d’enfants des rues auxquels sont offerts soins et cours. Une grande partie de la production du jardin sera réservée au centre et ses enfants. «Nous avons appelé le Jardin Ibn El Awam en hommage à l'horticulteur-compilateur andalou», note Hassan Aslafy, chargé du projet. Ce modèle pilote du jardin-école Ibn El Awam à Sidi Moumen-Casablanca est une première. Promouvoir la permaculture urbaine populaire comme moyen de lutte contre la pauvreté, pour la génération de revenus et l'association de tous à la transition écologique. Il faut noter que ce projet vise également la constitution d'un pôle d'expertise, de formation et de prestation opérationnel pour la diffusion des modèles et des applications de la permaculture dans tout le Maroc. La permaculture, un ensemble de pratiques d’agriculture autosuffisante, peu consommatrice d’énergie et utilisant des principes d’écologie, est très utilisée comme activité génératrice de revenus pour des populations pauvres. D’ailleurs depuis le démarrage du projet, l’équipe a reçu plusieurs étudiants, stagiaires, volontaires et militants écologiques, marocains et étrangers. C’est en octobre 2016 que le chantier devrait être achevé. Des activités d'animations et de formation (agriculture urbaine, permaculture, jardinage écologique, éco-arts, arbre connecté, philo-jardin, yoga-jardin...) seront au programme. En bénéficiera un public scolaire, des habitants du quartier, des riverains, des associations locales et toute personne intéressée par le projet.
De notre correspondante,
Sabrina BELHOUARI

 

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc