×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    Evénement

    Maroc-Chine
    Attijariwafa bank sur tous les fronts

    Par Abashi SHAMAMBA | Edition N°:4771 Le 12/05/2016 | Partager
    Les premiers fruits du partenariat avec Bank of China
    Une centaine d’entreprises utilisent le RMB dans les transactions avec la Chine
    mohamed_el_kettani_071.jpg

    Présent dans la délégation qui accompagne le Roi en Chine, Mohamed El Kettani, PDG du groupe Attijariwafa bank, assure le service après-vente des accords stratégiques conclus avec les banques chinoises (Ph. L’Economiste)

    Le groupe bancaire veut embarquer dans le «train à grande vitesse» dans lequel se trouvent désormais les échanges économiques et commerciaux entre le Maroc et la Chine. Pour cela, Attijariwafa bank multiplie les initiatives. L’un des accords les plus marquants est celui conclu avec Bank of China. Les deux groupes veulent mutualiser leur expertise pour accompagner les entreprises et les investisseurs entre la Chine et l’Afrique francophone. Pour Bank of China, le partenaire marocain est un puissant relais sur les marchés africains où il dispose d’une expertise reconnue à travers ses filiales.  La première traduction concrète de ce partenariat a été la signature d’une convention de coopération sur le renminbi (devise chinoise). Le groupe bancaire assume son action de lobbying auprès des autorités marocaines -Douane, Bank Al-Maghrib, Portnet- pour obtenir la cotation et l’utilisation de la devise chinoise dans les transactions commerciales entre le Maroc et la Chine. Aujourd’hui, plus d’une centaine d’entreprises et institutionnels clients de la banque utilisent régulièrement le RMB dans leurs opérations commerciales avec la Chine.
    C’est pour être plus proche de sa clientèle et profiter de la position de hub qu’assure le Maroc vers les marchés africains que Bank of China a ouvert en mars dernier un bureau de représentation à Casablanca avec statut Casablanca Finance City.
    Les deux banques devraient largement mettre à profit l’accord de sswaft de devises que Bank Al-Maghrib et son homologue chinois ont pour 15 milliards de DH afin de faciliter le financement du commerce et des investissements entre les opérateurs des deux pays. Les gouverneurs des deux banques centrales devraient apposer leur signature lors de la visite du Souverain en Chine.
    Le deuxième jalon des partenariats stratégiques conclus a été la convention de coopération signée avec China Development Bank. L’objet de cet accord est de soutenir les entreprises chinoises dans le financement de leurs investissements au Maroc et en Afrique. En outre, une ligne de financement de 100 millions de dollars a été mise en place pour financer les importations des PME dans les pays de présence d’Attijariwafa bank en Afrique. Le troisième a été l’accord signé avec China Eximbank et qui porte principalement sur le financement des importations d’équipements chinois dans le cadre d’investissements au Maroc.

     

     

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc