×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Culture

Forum de Fès: Honneur aux femmes

Par Youness SAAD ALAMI | Edition N°:4766 Le 05/05/2016 | Partager
Leurs fantasmes, rêves, vision de l’amour et du désir… au menu
Les hommes… modéreront les échanges du 7 au 9 mai
forum_fes_066.jpg

Pour Abderrafie Zouitene, président de la Fondation Esprit de Fès, «les femmes au Maroc ont toujours marqué de leurs empreintes l’histoire de leur pays et joué un rôle important dans son progrès». A ce titre, le Forum de Fès de cette année leur rendra un vibrant hommage (Ph. YSA)

Spectacles, réflexions et débats… toute la programmation de la 22e édition du Festival de Fès des musiques sacrées du monde, qui s’ouvre vendredi 6 mai, est orientée vers la «femme». «Les femmes au Maroc ont toujours marqué de leurs empreintes l’histoire de leur pays et joué un rôle important dans son progrès… Quelques exemples à travers le temps le traduisent éloquemment, citons pour mémoire le rôle symbolique de Kenza El Awrabiya, l’épouse de Moulay Idriss à l’origine d’une unification et d’une fusion entre la base amazighe et arabo-musulmane qui a constitué le socle de l’identité marocaine», explique Abderrafie Zouitene, président de la Fondation Esprit de Fès, initiatrice du festival. Et de poursuivre, «la première université marocaine a été l’œuvre d’une femme, Fatima Al Fihriya qui a fondé l’Université Al Quaraouiyine, haut lieu du savoir et enseignement islamique qui illumine depuis le Moyen Age la capitale spirituelle du Maroc, Fès». D’ailleurs, ceux qui veulent visiter la bibliothèque millénaire de la Quaraouiyine, fraîchement restaurée, seront accueillis par la chevronnée architecte, Aziza Chefchaouni, qui leur proposerait un voyage dans l’histoire durant le Festival des musiques sacrées.
Le programme de cette 22e édition sera l’occasion de rendre hommage aux «Femmes fondatrices» à travers une création originale et des artistes venus d’horizons divers. Celle-ci mettra en lumière, entre autres, les femmes marocaines qui ont vaillamment participé à la libération du pays au même titre que les hommes, mais aussi des femmes intellectuelles, poétesses, savantes, etc. L’événement sera rehaussé par le «Forum de Fès: Une âme pour la mondialisation». Organisé en partenariat avec des médias de renom comme l’Obs, Le Monde, et L’Economiste, ce forum prévoit 8 débats sur la principale thématique des «Femmes fondatrices», qui se dérouleront tous à l’hôtel Jnane Palace. «Aujourd’hui, dans les universités musulmanes, les femmes jouent un rôle essentiel, aussi bien dans l’enseignement des techniques que des sciences religieuses», introduit Aude Lancelin, directrice adjointe de la rédaction de l’Obs. «C’est sous leur impulsion que le Maroc a entamé, en 2004, la réforme de la Moudawana, le droit familial, qui leur a donné les mêmes droits que les hommes par rapport au mariage et aux enfants. Il faut aller encore plus loin. Le droit à la liberté d’expression, d’innovation, de création, le droit à la différence et à la diffusion des idées, autant de chantiers qui pourront faire des pas de géant grâce aux femmes», poursuit-elle.
D’emblée, l’ouverture dudit forum abordera le thème «Les femmes et le journalisme». Y participent Aude Lancelin, Ariane Chemin, journaliste au «Monde», Audrey Pulvar, journaliste à iTélé, et Nadia Salah, directrice des rédactions du groupe Eco-Médias. «Nous voulons consolider notre partenariat avec le groupe Eco-Médias», souhaite Zouitene.
D’autres «rencontres au féminin» sont prévues les 8 et 9 mai. Au menu des débats, figurent «Le regard des femmes», «Les femmes de légende dans l’histoire», «Femmes et éducation», «Les féminismes», «Fertilité, famille, liberté», et «Imaginaire féminin?». Pour ce dernier volet, les réflexions promettent de lever le voile sur les fantasmes des femmes, leurs rêves, leur vision du monde et des êtres, leur vision de l’amour et du désir. Le débat sera animé par Yves Michaud, philosophe et critique d’art, avec la participation de Fatma Zohra Zamoun, Celine Curiol, Salwa Al Neimi. En outre, les organisateurs du forum rendront un hommage posthume à Fatima Mernissi. La défunte a mené, en parallèle à sa carrière universitaire de sociologue et à sa carrière d’auteure, un combat constant pour le féminisme en dénonçant le patriarcat dans la société arabe. Elle a reçu en 2003, avec Susan Sontag, le prix Prince des Asturies. Elle est décédée en 2015 à l’âge de 75 ans. Elle a marqué de son empreinte l’histoire de la femme marocaine moderne. Son parcours sera revisité par Moulim Laaroussi, Geneviève Fraisse, Soumaya Guessous, Nouzha Guessous et Hayat Zirari…

Les héroïnes légendaires ressuscitées

Le Forum de Fès ressuscitera les héroïnes légendaires de l’histoire. Pour Mohamed Métalsi, directeur du forum, «la programmation des huit débats prévus privilégie la confrontation des points de vue, sans imposer de vision mais en faisant prendre conscience de la diversité des usages, des approches et des conceptions». «On ne défend ni relativisme ni dogmatisme, mais le choix de l’éveil et de la réflexion pour chacune et chacun. Les idées doivent naître au croisement des paroles», renchérit-il. Lors de cette édition, le forum fait appel uniquement à des intervenantes: historiennes, philosophes, théologiennes, auteures, femmes médecins, militantes, sociologues, psychanalystes, qui apporteront leurs connaissances et leurs expériences. Les hommes… modéreront les échanges.

 

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc