×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    De bonnes sources

    De Bonnes Sources

    Par L'Economiste | Edition N°:4743 Le 04/04/2016 | Partager

    • Autorité des assurances: L’équipe au complet
    La nouvelle autorité des assurances (ACAPS) a désormais son équipe au complet. Rappelons que le conseil de l’Autorité est composé du président (Hassan Boubrik), d’un représentant de l’administration (Faouzia Zaaboul, directrice du Trésor),  de la présidente  de l’AMMC (Nezha Hayat), d’un magistrat de la cour de cassation et de trois membres nommés par décret pour une période de quatre ans renouvelables et choisis pour leurs compétences dans le domaine d’assurances de mutualité ou de retraites. Le nom de ces trois membres est désormais connu: Abdelaziz Talbi (ex directeur des entreprises publiques et de la privatisation (DEPP) aux Finances), Ahmed Zinoun (artisan de l’assainissement de la CNIA dans les années 90 puis patron de la Société centrale d’assurance et réassurance), Bachir Rachdi (ex-Apebi et membre du CESE). M.B.

    • L’affaire BNDE rejugée en appel à Rabat  
    Le dossier pénal de l’ex-Banque nationale de développement économique (BNDE) revient devant la justice. Acquitté en première instance en 2010, son ancien directeur général a été condamné par la Cour d’appel de Rabat: 4 ans de prison, 60.000 DH d’amende et 2 millions de DH de dommages et intérêts. Cette sentence a été finalement annulée par la Cour de cassation. F.F.

    • Anti-terrorisme: Nouveau coup de filet
    Les services de sécurité ont interpellé deux personnes à Casablanca et Had Soualem, samedi dernier, accusées du financement et de la coordination avec les combattants de Daech en Libye. Leur arrestation est liée à l’enquête en cours suite au démantèlement de la cellule terroriste de 10 membres, qui s’activait dans plusieurs villes dont Marrakech, Essmara et Sidi Bennour. M.A.M.

    • Une première audience pour la Samir
    Le débat sur le dossier du raffineur redémarre le 13 avril à la Cour d’appel de commerce de Casablanca. Le management a fait appel contre le jugement déclarant la Samir en liquidation judiciaire avec un plan de continuation de 3 mois. Ce recours ne bloque pas la procédure en cours. Selon nos informations, l’actionnaire majoritaire Corral Petroleum Holding serait en négociation à Ryad pour amener un nouvel actionnaire. F.F.

    • De lourdes peines pour les étudiants de Tétouan
    Le tribunal de première instance de Tétouan a condamné à des peines allant de six mois à un an de prison ferme huit étudiants de la faculté des Sciences. Ces derniers sont poursuivis pour avoir empêché leurs collègues  de passer la session des examens de rattrapage, le 15 mars dernier. Ces manifestations s’étaient aussi soldées par d’importants dégâts matériels. La défense a annoncé son intention de faire appel. A.A.

    • Le CESE adopte son avis sur la régionalisation
    Le CESE vient d’adopter son rapport sur la régionalisation avancée. Un avis en auto-saisine visant à éviter les bugs d’implémentation de cette nouvelle architecture territoriale. Après une phase déterminante d’appropriation de l’esprit et du contenu de cette réforme, le CESE appelle à mener un pilotage stratégique de haut niveau, via une instance nationale, chargée du suivi et de l’évaluation. M.A.M.

    • Et examine un projet sur les droits de l’enfance
    Les membres du Conseil ont examiné, jeudi dernier, un projet d’avis en auto-saisine, visant à formuler des recommandations concrètes au gouvernement pour assurer une garantie effective des droits de l’enfance. Ceux-ci doivent être érigés en priorité de l’agenda des politiques publiques, selon le CESE. M.A.M.

    • Hépatite C: Un 2e médicament local sur le marché
    Le ministère de la Santé vient d’annoncer la mise sur le marché, à partir du 31 mars, d’un 2e médicament anti-hépatite C. Il s’agit d’une molécule fabriquée localement à base de «Daclatasvir». Lancé trois mois après le premier médicament à base de «Sofobuvir», il est commercialisé à 1.549 DH en pharmacie. Des discussions sont en cours avec l’Anam pour l’intégrer dans la liste des médicaments admis au remboursement. M.A.M.

    • Yasmina Filali: Entrepreneur social de l’année
    Yasmina Filali, présidente de la Fondation Orient-Occident vient d’obtenir le prix de l’entrepreneur social pour l’année 2016. Une consécration  décernée par la Fondation suisse Schwab, en partenariat avec le World Economic Forum de Davos. Ce prix prestigieux ouvre à la fondation marocaine  la possibilité d’un networking international avec le réseau de grands forums économiques dans le monde, dont celui de Davos. A.R.

    • Le télépaiement des cotisations CNSS ne décolle pas
     Sur 100.000 sociétés inscrites sur la plateforme «Damancom», seules 42.000 entreprises ont recours au télépaiement. Les affiliés à la CNSS ont encore du mal avec la dématérialisation, malgré toutes les assurances sur l’absence de risques. S.F.

    • Enseignants stagiaires: Le PAM et l’USFP sortent du bois
    Le PAM et l’USFP se greffent à la polémique autour du dossier des enseignants stagiaires. Les groupes parlementaires des deux formations à la Chambre des représentants vont présenter une proposition de loi pour amender la loi de Finances 2016. L’idée est d’augmenter le nombre de postes budgétaires accordés au ministère de l’Education nationale à 10.000 au lieu de 7.000 actuellement. Le but est de recruter les enseignants stagiaires, en conflit ouvert avec le gouvernement depuis plusieurs semaines. M.A.M.

    • Taxes CNPAC: Nouvelle procédure de recouvrement
    Le décret amendant celui de 1977, instituant des taxes au profit du Comité national de prévention des accidents de circulation vient d’être publié dans le Bulletin officiel. Il institue une nouvelle procédure de recouvrement de ces taxes, à travers l’annulation du système des vignettes de contrôle technique des véhicules. Désormais, ce recouvrement devra passer par des déclarations et des paiements sur la base de certificats délivrés mensuellement. L’idée est d’éviter les déperditions, qui s’élèvent à plus de 14 millions de DH, soit un taux de recouvrement actuel ne dépassant pas 40%. M.A.M.

    Retraites: L’Editorial de L’Economiste fait réagir Benkirane

    benkiran_043.jpg

     

    «La retraite,c’est ma réforme»... Dans une entrevue téléphonique avec notre rédacteur en chef, Mohamed Benabid, le chef de gouvernement visiblement très affecté par le retard et les blocages qui se multiplient sur ce chantier a tenu à rappeler le contexte. «Je revendique tout naturellement les acquis, c’est à dire au moins l’existence d’une proposition. A mon arrivée au pouvoir, je n’ai trouvé que des lamentations». Abdelilah Benkirane qui a été interpellé par l’éditorial de L’Economiste du vendredi 1er avril a indiqué qu’il était disposé à remettre le projet dans le circuit du dialogue social comme le réclament les syndicats. «Si ce n’est qu’une question de forme, je reste ouvert à toutes les options. A condition que l’échelle puisse m’aider à parvenir au toit» a-t-il confié. «Je peux accepter que je sois critiqué, qu’on ne soit pas d’accord avec moi sur tout autre dossier, sauf sur celui-là: c’est l’avenir des Marocains qui est en otage», a assuré Benkirane. M.B.

     

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc