×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Culture

Artistes en situation de handicap: BAM s’implique

Par Noureddine EL AISSI | Edition N°:4741 Le 31/03/2016 | Partager
Son musée abrite durant un mois une exposition de leurs œuvres
Une occasion pour ces artistes de confirmer leur volonté de dépasser leur handicap
artistes_handicap_bam_041.jpg

Driss El Yazami et Mohammed Sabbar, respectivement président et SG du CNDH, avec l’une des artistes participant à cette exposition (Ph. NEA)

Bonne initiative de Bank Al-Maghrib. Son musée abrite du 29 mars au 30 avril  une exposition des œuvres réalisées par près d’une vingtaine d’artistes en situation de besoin spécifique arrivant de toutes les régions du pays. Cet événement baptisé «Seuils du corps, seuils de l’esprit… Horizons artistiques pluriels» est organisé en collaboration avec la commission régionale des droits de l’homme Rabat-Kénitra. La cérémonie d’inauguration de cette exposition, qui a eu lieu mardi dernier, a été marquée par la présence d’Abdellatif Jouahri, Wali de Bank Al-Maghrib, et Driss El Yazami, président du CNDH.

artistehandicap_bam_041.jpg

Driss El Yazami et Mohammed Sabbar, respectivement président et SG du CNDH, avec l’une des artistes participant à cette exposition (Ph. NEA)

L’enjeu de cette exposition, selon Jouahri, est «d’offrir un espace d’expression, une véritable vitrine, où les artistes sont reconnus avant tout pour leur talent». Pour Driss El Yazami, président du CNDH, «la mise en visibilité des créations de personnes en situation de handicap, à travers cette exposition, est une incarnation effective et réelle du droit à l’expression et à la diversité sociale. Parmi les exposants, il y a des artistes confirmés et d’autres seront révélés au public de la capitale pour la première fois, précise Farid Zahi, commissaire de l’exposition. Ce dernier tient à rappeler que «par la peinture, ces artistes manifestent un choix existentiel relatif à leur force d’intégrer leur société et de réinterpréter leur situation, à travers ce portail fructueux et riche en images et imaginaires!». Pour Mohamed Sabbar, SG du CNDH, cet événement constitue donc une opportunité pour découvrir l’aspect créatif des personnes porteuses de handicap. Pour lui, la qualité des travaux exposés confirme que les handicapés sont dotés de potentialités et d’un savoir-faire dans le domaine créatif d’une manière générale. Cette exposition constitue donc un moment d’émancipation de ces artistes et également de joie pour leurs proches, notamment pour les jeunes artistes. C’est le cas des parents d’Amine, collégien de Taza, d’Omaima de Salé, Safae de Kénitra… Cette joie est également affichée sur le visage de leur encadrante, Karima Faouzi, artiste animatrice d’un atelier au sein de l’association l’Amsat à Rabat. «Cette exposition est un fruit délicieux qu’on peut offrir à la société marocaine. A ce stade là, on ne croit plus au handicap, mais on dit qu’une personne porteuse de handicap peut créer et on peut lui donner le titre d’artiste», signale Faouzi. Elle profite de l’occasion pour lancer un appel à la société civile, aux galeristes et aux critiques d’art de soutenir et laisser naître un nouveau mouvement artistique de l’art différencié.

 

 

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc