×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Société

«El Salvador» tire sa révérence

Par L'Economiste | Edition N°:4737 Le 25/03/2016 | Partager
johan_cruyff_037.jpg

Le football vient de perdre une de ses grandes stars, Johan Cruyff s’est éteint jeudi 24 mars des suites d’un cancer du poumon à Barcelone, sa ville d’adoption. Doublement adulé par les supporters de l’Ajax d’Amsterdam et du FC Barcelone, des clubs où il officiera en tant qu’attaquant vedette et entraîneur.  «Le prince d’Amsterdam» comme le surnommait les fans de l’Ajax est connu pour avoir été un adepte du football total, un système de jeu totalement tourné vers l’offensive qu’il prêcha au Barça en tant qu’entraîneur.
 Durant sa carrière, Cruyff a remporté 3 Coupes d'Europe des clubs champions d'affilée en 1971, 1972 et 1973 avec l'Ajax et a été finaliste de la Coupe du monde 1974. Le bilan de son passage au Barça est maigre (2 titres) en tant que joueur, mais la passion qui lie le peuple catalan à El Flaco va bien au-delà du football. En revanche, lorsqu’il entraîna le club catalan au début des années 1990, il redonna aux Socios leur fierté par les victoires. Jusqu’à sa mort, il est resté un des membres influents de la direction du Barça.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc