×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste



eleconomiste
Vous êtes 203.440 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 254.995 articles (chiffres relevés le 29/5 sur google analytics)
Régions

Fès-Meknès
Plusieurs projets sportifs dans le pipe

Par Youness SAAD ALAMI | Edition N°:4737 Le 25/03/2016 | Partager
La ville mise sur le partenariat pour créer un pôle d’excellence régional
Station de ski, village sportif, des complexes et salles omni-sports… au programme
laenser_037.jpg

C’est une course de relais pour les ministres MP de la Jeunesse et des Sports. Après Mohamed Ouzzine, Mohand Laenser avait présidé aux destinées de ce département dont il a remis les clés à Lahcen Sekkouri en octobre dernier. L’actuel ministre ambitionne de réaliser plusieurs projets. Mais aurait-il le temps de les concrétiser avant la fin de son mandat? Pas sûr… (Ph. YSA)

C'est un accueil chaleureux qu’a réservé Mohand Laenser, président (MP) de la région de Fès-Meknès, à son successeur (MP) au département de la Jeunesse et des Sports, Lahcen Sekkouri, mardi dernier, au siège du conseil régional. Conseil dont le poste de 3e vice-président est occupé également par un ex-ministre (MP) des sports, qui n’est autre que Mohamed Ouzzine, présent aussi à l’occasion du premier déplacement de Sekkouri dans la région. Ce dernier n’est pas venu les mains vides. Accompagné d’athlètes et de champions originaires de la région, à l’instar de Hicham El Guerrouj, Nezha Bidouane, Brahim Lahlafi, Ali Ezzine et Rachid Labssir, Sekkouri a présenté sa vision pour la nouvelle région. «Nous disposons d’une banque de 170 projets dont certains seront menés dans le cadre de partenariats avec les collectivités locales des différentes provinces», insiste le ministre. Selon lui, «Fès, Moulay Yacoub, Meknès, Taounate, Ifrane, El Hajeb… auront bel et bien leurs projets sportifs, des maisons pour les jeunes et la femme». «Mais, il va falloir aussi résoudre le problème des ressources humaines nécessaires à la gestion de ces infrastructures et faire face au manque du foncier pour créer les équipements de proximité», reconnaît Sekkouri.
Concrètement, son département appuie notamment la réalisation d’une salle omnisport dans le cadre de l’INDH à Fès, des complexes socio-sportifs à Aïn Chkef et Moulay Yacoub, quatre complexes du même genre à Sefrou, deux à Taza, deux à Taounate, quatre à Meknès ainsi que trois salles couvertes, ou encore une salle et un complexe sportif à Aïn Taoujtate (province d’El Hajeb). Mais le projet le plus important est celui de l’aménagement du «village d’Ifrane». Lequel sera doté d’une salle pour les jeux Olympiques, une piscine couverte, une piste de ski, un centre de santé, et un hôtel. «Avec la réhabilitation du complexe sportif de Fès et la construction d’un complexe à Meknès aux normes internationales, notre ambition est de créer un pôle sportif d’excellence au niveau de la région de Fès-Meknès», estime Sekkouri. Nezha Bidouane l’a d’ailleurs conforté dans son propos en soulignant «qu’elle est un pur produit de l’école marocaine du sport».  
Selon le responsable gouvernemental, son programme comprend la réhabilitation et la modernisation des structures d’accueil des jeunes, l’amélioration des services du Programme national pour le camping «vacances pour tous» et le renforcement de l’intégration économique et professionnelle de la jeunesse. S’ajoute le développement de partenariats pour la recherche de ressources financières de soutien aux jeunes, aux enfants et aux femmes. Mais aucune information sur les ressources financières n’est donnée. Il ne s’agit pas d’une omerta, selon Sekkouri, qui opte pour une approche inclusive qui prend en compte toutes les composantes (acteurs sociaux, les spécificités des régions...), une politique commune entre les ministères en vue d’orienter les priorités en faveur du développement local, et une démarche contractuelle. Celle-ci passant par l’engagement de tous les partenaires à adopter une politique locale, produire des idées et des projets sans friction. A ce titre, le ministre affirme que son département offre les moyens et assure également le suivi. Ainsi, sur les 46 fédérations sportives, 32 ont été auditées. Sur un autre registre, la réhabilitation de plus de 100 colonies de vacances sera lancée incessamment. Il en est de même pour le renforcement de l’autonomie des directions régionales de la jeunesse et des sports. C’est de cette manière que la feuille de route dressée par la lettre royale de 2008 pourrait atteindre ses objectifs, estime Laenser. «Les objectifs clés de la stratégie du sport visent à promouvoir le droit fondamental au sport, consacrer les valeurs du sport dans l’éducation de la jeunesse, améliorer significativement les performances et la compétitivité du sport marocain, promouvoir une bonne gouvernance au sein des instances impliquées dans le sport et renforcer la qualité et le maillage du réseau d’infrastructures sportives de proximité», conclut l’ancien ministre des Sports.

Volet sécuritaire et jeunesse aussi

Lahcen Sekkouri a vivement condamné les événements tragiques qui ont suivi, samedi dernier, le match opposant le Raja de Casablanca et Chabab Rif Al Hoceïma, et qui ont fait trois morts et plusieurs blessés (et 140 arrestations). Selon lui, «il sera procédé à l’installation des caméras de vidéosurveillances dans les stades et terrain de sports». Appuyé par le ministère de l’Intérieur, le renforcement du volet sécuritaire passera également par la numérotation des sièges, la facilitation des accès et la densification des issues de secours. Ceci, afin de permettre des interventions aisées en cas d’incident. Enfin, en ce qui concerne la jeunesse, le ministre annonce que le secrétariat général du gouvernement a adopté la création du conseil consultatif des jeunes associatifs. Lequel sera installé incessamment au même titre que les conseils régionaux pour les jeunes.

De notre correspondant,
Youness SAAD ALAMI

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc