×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Entreprises

Comment mobiliser les RH au profit des employeurs

Par Noureddine EL AISSI | Edition N°:4736 Le 24/03/2016 | Partager
Anass Doukkali et Abdeslam Seddiki présentent les actions du Maroc dans le domaine
Statut de l’auto-entrepreneur, programme Tahfiz, stratégie nationale de l'emploi... les axes
L'expérience marocaine partagée avec l'Association mondiale des services
mobilisation_rh_036.jpg

La conférence internationale de Rabat a permis d'échanger autour des expériences et des bonnes pratiques pour accompagner les opérateurs économiques dans le recrutement des RH (Ph. Fotolia)

Plusieurs dizaines de participants marocains et étrangers se penchent à Rabat depuis hier et pendant deux jours sur la question de l’accompagnement des investisseurs et des employeurs dans leur besoin en recrutement. Et cela, dans le cadre d’une conférence internationale organisée par l’Anapec en partenariat avec l’Amsep (Association mondiale des services d’emploi publics). C’est une conférence qui va permettre à ces services de différents pays de partager leurs expériences et d’identifier les bonnes pratiques permettant d’apporter un meilleur accompagnement aux entreprises pour réussir leurs recrutements, indique Anass Doukkali. Sur ce volet, on rappelle que «la disponibilité des RH et la qualité de l’accompagnement dans le domaine du recrutement constituent un facteur clé de décision quant au choix du pays pour les investissements étrangers».
La rencontre de Rabat est une occasion de présenter l’expérience marocaine dans l’accompagnement ces dernières années pour l’installation et le développement de nouveaux secteurs au Maroc comme notamment l’automobile, l’aéronautique et les énergies renouvelables. Abdeslam Seddiki, ministre de l’Emploi a souligné les principaux axes de la stratégie nationale pour l’emploi adoptée par le gouvernement en 2015 et les actions lancées pour la promotion de l’emploi notamment au niveau des jeunes. Il s’agit à titre d’exemple, de la mise en place du statut de l’auto-entrepreneur et le lancement du programme Tahfiz qui accorde des incitations fiscales et sociales pour les entreprises et associations nouvellement créées. Sans oublier le programme de formation de 10.000 licenciés au profit du secteur de l’éducation. Khalid Barjaoui, ministre délégué auprès du ministre de l’Education nationale et de la formation professionnelle, rappelle les actions initiées par son département pour accompagner les différentes stratégies sectorielles adoptées par le Maroc. Pour Barjaoui, l’accompagnement des investisseurs dans le domaine de la formation peut être approché sous deux leviers complémentaires. Le premier, porte sur le développement de la gestion déléguée de la formation, et ce à travers des instituts spécialisés par les professionnels et le développement de centres de formation intra-entreprises.
Quant au deuxième levier, il concerne le volet réingénierie du dispositif de la formation professionnelle en vue d’assurer une meilleure adéquation de l’offre avec les besoins en compétences des entreprises. Ce qui va permettre d’améliorer le taux d’insertion des lauréats sur le marché du travail. Pour le ministre délégué, l’objectif est d’améliorer le niveau des compétences de la main-d’œuvre au Maroc afin d'accroître la compétitivité des entreprises  pour leur permettre de faire face au défi de la compétition internationale.
 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc