×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Insolites

Un Monde Fou

Par | Edition N°:4731 Le 17/03/2016 | Partager

■ Il découvre une araignée mortellement dangereuse dans une chaussure
Cette semaine, un Australien a eu une désagréable surprise. Il a en effet découvert une araignée mortellement dangereuse et terrifiante dans la chaussure de son fils ! «Mon fils a laissé ses chaussures dehors tout le week-end», confie le père dans une vidéo qui a fait le buzz sur le Net. Résultat? L’insecte géant et loin d’être inoffensif a trouvé littéralement refuge dans l’une des baskets de son enfant.
Posée sur une pile de cartons, la chaussure en question est ainsi devenue le nouveau cocon de la mygale. A l’intérieur, l’on peut clairement apercevoir une épaisse toile d’araignée qui laisse deviner que l’animal est toujours présent. Et ce n’est pas le spray insecticide aspergé par le père qui viendra à bout de l’effroyable bestiole! D’un air peu rassuré, le père a alors décidé de s’armer d’un petit bâton pour tâter à l’intérieur de la basket. Au bout de quelques secondes, la bête se décide à sortir de sa cachette, toujours vivante. Le père a alors filmé son combat avec la mygale. Diffusée il y a quelques jours à peine, la vidéo a été visionnée plus de 40.000 fois! Malheureusement pour l’homme, il ne s’agissait pas d’une simple araignée.
L’insecte est en fait une Atrax Robustus, une espèce parmi les plus dangereuses et venimeuses au monde que l’on ne trouve qu’en Australie. D’après certains, ses mandibules peuvent même aller jusqu’à transpercer un ongle! Une découverte terrifiante donc… Des scientifiques ont mis au point un antidote contre l’espèce en question. Celui-ci n’est efficace que s’il est administré dans l’heure qui suit la morsure.

■ Elle soutient sa thèse à 91 ans!
Colette Bourlier a soutenu une longue thèse de près de trente ans à l’âge de… 91 ans! A l’issue de sa soutenance, dans le grand salon de la faculté des lettres et sciences humaines de Besançon, le maire de la ville a tenu à rendre hommage à cette étudiante pas comme les autres. Née le 3 avril 1925 à Lyon, elle vient tout juste d’accéder au titre de docteur en géographie, avec une mention «très honorable». Durant plus de deux heures, cette ancienne institutrice devenue prof d’histoire-géo dans les années 50 a présenté les travaux de sa thèse qui portait sur «les travailleurs immigrés à Besançon dans la seconde moitié du XXe siècle». «J’ai fait du mieux que j’ai pu, et je crois que le jury était satisfait», raconte la vieille dame, avant de confier: «Mais je suis dure d’oreille et je n’ai pas entendu tout ce qu’il disait». L’étudiante est réellement hors norme et ses travaux le sont aussi. Ils auront duré trente ans et auront été dirigés par trois directeurs de thèse. Aux 400 pages de l’ouvrage s’ajoutent de nombreux tableaux écrits à la main.

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc