×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Régions

Tafraout: Un festival pour les amandiers en fleurs

Par L'Economiste | Edition N°:4722 Le 04/03/2016 | Partager
La 6e édition du 4 au 6 mars 2016
La filière est un vrai levier socio-économique pour la population locale

Le développement de la filière de l’amandier pour améliorer les conditions socio-économique des populations locales est un objectif toujours à l’ordre du jour de cette 6e édition du festival des amandiers, qui démarre ce vendredi et se poursuit jusqu’à dimanche (Ph. L’Economiste)

Le festival des amandiers revient pour une 6e édition avec la floraison au grand bonheur des agriculteurs. En effet, pour eux cette culture, qui est aussi un vrai patrimoine de l’Anti-Atlas, est un véritable levier économique. Tellement important qu’une stratégie a été dédiée à cette filière dans le Plan agricole régional Souss Massa (PAR).
Une mesure indispensable d’autant plus que le constat a été fait sur la dégradation de cette espèce à cause de plusieurs facteurs. Exode rural, pénurie d’eau, changement climatique. La réalisation du projet d’intensification et valorisation de l’amandier par la DPA de Tiznit s’en est suivie. Le développement de la filière de l’amandier afin d’améliorer les conditions socio-économique des   populations locales est un objectif toujours à l’ordre du jour de cette 6e édition du festival des amandiers, qui démarre ce vendredi et se poursuit jusqu’à dimanche. Thème retenu: «Terre d’amandier, terroir d’avenir». La manifestation, devenue incontournable, se veut un carrefour économique.
En effet, elle accompagne le développement du territoire de l’amandier. Plusieurs projets ont ainsi été lancés en marge des précédentes éditions. Notamment, aménagement et équipements des périmètres de plantations de l’amandier et de l’olivier, aménagement des pistes rurales… Pour exemple, l’année dernière, les travaux de revêtement de l’axe routier reliant la route régionale 107 à Douar Ait Oussim, en passant par Taghzout, ont été réalisés pour une enveloppe budgétaire de plus de 3 millions de DH. Il faut préciser par ailleurs que la tenue du festival, organisé par l’association Louz et ses partenaires, est l’occasion pour les populations locales et les visiteurs, de découvrir la richesse du terroir régional via la foire organisée à chaque édition. Et qui permet aux coopératives de promouvoir leurs produits et de faire connaître leur savoir-faire.
Le programme scientifique, plutôt timide cette année, prévoit une seule conférence avec pour thème: «Conduite technique de l’amandier, fertilisation de l’amandier en montagne». Des journées de sensibilisation sont d’un autre côté programmées dans l’espace ONCA du village: «Produits du terroir», autour du conseil agricole, pour le renforcement des capacités des organisations professionnelles des producteurs de l’amandier.
De notre correspondante,
Fatiha NAKHLI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc