×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Entreprises

Label’Vie
Closing de la participation de la Berd

Par L'Economiste | Edition N°:4720 Le 02/03/2016 | Partager
Le groupe reçoit la dernière tranche des fonds de la Banque
La première partie d’une série de partenariats

Pour atteindre ses objectifs, le groupe Label’Vie mise sur son programme de développement 2015-2017. Celui-ci mobilise une enveloppe d’investissement dépassant 1 milliard de DH. Sa politique d’investissement vise l’extension de son réseau de magasins à raison de  20.000 m2 en 2015, 32.000 en 2016 et 35.000 en 2017

Les derniers fonds pour financer le développement de la filiale immobilière du groupe Label’Vie sont arrivés. «Nous venons de boucler la levée de fonds effectuée auprès de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (Berd)», assure Amine Bennis, directeur administratif et financier de Label’Vie.
Le groupe avait ouvert le capital de Vecteur LV à la Berd. La banque a investi donc 45 millions d’euros (environ 493 millions de DH) pour l’acquisition de 27% de part dans cette filiale de l’immobilier commercial. VLV est dédiée au développement des magasins et espaces commerciaux du distributeur. Elle détient 15 actifs d’une superficie totale de 81.000 m2 de surface de vente. Le soutien de la BERD est accompagné d’une assistance technique pour aider Label’Vie à s’aligner sur les normes internationales d’efficacité énergétique, lui permettant ainsi de réaliser jusqu’à 25 % d’économies d’énergie dans ses surfaces commerciales. Cet investissement marque le début d’un processus de levées de fonds pour faire de VLV un leader national de l’immobilier commercial et le premier OPCI (Organisme de placement collectif immobilier) au Maroc. Cette transaction est considérée, par le management, «comme une étape clé pour accélérer la croissance de Label’Vie et maximiser la valeur de ses actifs immobiliers». Actuellement, le groupe exploite une superficie de 150.000 m2 de surface de vente dans 22 villes, à travers 63 magasins et trois enseignes distinctes (les supermarchés Carrefour market, les hypermarchés Carrefour et les magasins Atacadao hypercash). Ce qui représente une opportunité non négligeable pour le groupe qui entend tripler ses bénéfices. D’ailleurs, le distributeur qui publiera ses résultats ce 15 mars, espère enregistrer de bonnes performances en 2015.
Entre temps, le fonds singapourien Arisaig Africa consumer fund limited vient de réduire sa participation dans le capital de Label’Vie. Après la cession de 33.000 titres sur le marché de bloc, le fonds qui détenait initialement 7,91% du capital de Label’Vie, possède désormais 4,19% du capital du distributeur. L’identité du nouvel acquéreur des titres n’a pas encore été révélée. Les raisons de cette réduction de participation n'ont pas été avancées. Alors que le fonds se caractérise par des prises de participation plutôt longues.  «La partie cédée sera sûrement redéployée par le fonds pour investir dans un autre projet», justifie Bennis. Arisaig Africa Consumer Fund est, justement un fonds boursier qui intervient dans plusieurs branches liées à la grande consommation (distribution, boissons, restauration rapide…). Il possède un portefeuille de 23 participations dans des entreprises du secteur de l’agroalimentaire cotées sur différents marchés financiers africains. Les actifs marocains y représentent 14,7%.
A.Lo

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc