×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Culture

Leonardo DiCaprio enfin oscarisé!

Par L'Economiste | Edition N°:4719 Le 01/03/2016 | Partager
Il remporte la statuette du meilleur acteur pour son rôle dans «The revenant»
«Spotlight» meilleur film, Brie Larson meilleure actrice et Inarritu meilleur réalisateur

Après avoir été nominé quatre fois dans la catégorie «meilleur acteur», Leonardo DiCaprio triomphe enfin aux Oscars pour son interprétation dans «The revenant» de Alejandro Gonzalez Inarritu (Ph. AFP)

La 88e cérémonie des Oscars restera dans les mémoires comme l’année où l’acteur Leonardo DiCaprio aura enfin obtenu la célèbre statuette pour la catégorie «meilleur acteur» pour son rôle dans «The revenant». En effet, le comédien, qui compte parmi les plus grosses pointures d’Hollywood, est passé à côté de sa consécration à quatre reprises, un évènement qui a enflammé la toile ante et post cérémonie. En effet, l’acteur de 41 ans, ému aux larmes, n’a d’ailleurs même pas été coupé par la musique comme les autres lauréats, alors qu’il avait largement dépassé les 45 secondes allouées au discours des vainqueurs!
Juste avant ce temps fort, l’Oscar de la meilleure actrice a été remis à Brie Larson, âgée seulement de 26 ans, pour son interprétation dans «Room». Le trophée le plus prestigieux, celui du meilleur film a été attribué à «Spotlight» qui a également raflé celui du meilleur scénario original. Ce long métrage dramatique américain est basé sur l’histoire vraie de l’équipe de journalistes Spotlight, lauréate du Pullitzer en 2003. Ils avaient dévoilé un scandale impliquant des prêtres pédophiles  couverts par l’église catholique. Pour la deuxième année consécutive, le Mexicain Alejandro Gonzalez Inarritu repart avec l’Oscar du meilleur réalisateur. Après l’avoir obtenu pour «Birdman», cette année ce sera pour «The revenant» réalisé dans des conditions extrêmes. Inarritu est le troisième réalisateur à concrétiser cet exploit après John Ford en 1940 et 1941 (recordman de la catégorie avec 4 Oscars),  et Joseph Leo Mankiewicz en 1950 et 1951.
Le plus gros succès de la soirée revient au blockbuster «Mad Max: Fury road» de Georges Miller totalisant 6 trophées sur les 10 catégories dans lesquelles il était nominé. En décrochant les Oscars dans les catégories meilleur montage, meilleurs décors, meilleur mixage son, meilleurs costumes, meilleur maquillage et meilleur montage son, il se distingue face au septième volet de Star Wars. Le plus gros succès de l’année dernière réalisé par J J Abrams repart avec zéro statuette bien que nominé dans 5 catégories techniques au grand désespoir de ses fans. 

   Par ailleurs, la grande star de la composition qui a immortalisé les westerns spaghettis de Sergio Leone dans les années 70, Ennio Morricone a remporté l’Oscar de la meilleure bande-son pour les «8 salopards» de Quentin Tarantino.  Le présentateur de la cérémonie, Chris Rock, connu pour son humour décapant, a directement donné le tempo de la soirée en faisant allusion dès son apparition à la polémique #OscarsSoWhite.

Aïda BOUAZZA

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]e.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc