×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Brèves internationales

    Brèves Internationales

    Par L'Economiste | Edition N°:4180 Le 26/12/2013 | Partager

    • Le centre d’accueil de réfugiés de Lampedusa vidé!
    Le gouvernement italien a annoncé qu’il videra le centre d’accueil des réfugiés de Lampedusa. Et ce, après une polémique sur les conditions d’hébergement des migrants qui a donné lieu aussi à des protestations dans un centre près de Rome. Les conditions d’hébergement et la durée de leur séjour ont aussi suscité une protestation d’immigrés maghrébins qui se sont cousu récemment la bouche pour protester contre leur détention dans un Centre d’identification et d’expulsion (CIE).

    • Fusions-acquisitions: BNP Paribas dans le peloton de tête
    BNP Paribas est en tête du classement annuel des banques conseil en fusions et acquisitions en France en 2013, selon une étude du bimestriel Fusions et acquisitions. La banque française remplace la banque d’affaires franco-américaine Lazard (lauréate 2012), classée à la 11e place cette année. Morgan Stanley occupe la deuxième place du classement suivi par Rothschild.

    • Espagne/Immobilier: Les investissements reprennent
    Les investissements dans l’immobilier en Espagne reprennent. En 2013, ils ont doublé pour atteindre quatre milliards d’euros grâce aux investisseurs étrangers, selon un rapport de la société immobilière CBRE. Ces fonds proviennent principalement des Etats-Unis, du Royaume-Uni, de France, ainsi que de riches investisseurs privés d’Amérique latine.

    • Commerce: Washington hausse le ton contre la Chine
    Les Etats-Unis ont exprimé leurs  inquiétudes sur les pratiques commerciales chinoises notamment en matière de propriété intellectuelle et sur le rôle de l’Etat dans l’économie du pays. Les Etats-Unis ont à maintes fois saisi l’OMC pour dénoncer les pratiques de Pékin régulièrement «accusé de restreindre l’accès de son marché intérieur aux entreprises étrangères ou de subventionner illégalement son industrie».

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc