×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Europe

Les chefs d’entreprises de plus en plus confiants

Par L'Economiste | Edition N°:4162 Le 02/12/2013 | Partager
L’indice de confiance en l’économie à son plus haut niveau depuis 27 mois
Mais les consommateurs sont plus réticents
La France, mauvais élève de l’Union

La zone euro continue à sortir la tête de l’eau, lentement mais sûrement. L’indice de confiance dans l’économie, publié en fin de semaine dernière par la Commission européenne, s’est amélioré pour le septième mois d’affilée en novembre. Même s’il a été freiné par un net recul de la confiance des chefs d’entreprises en France, cet indice s’est établi à 98,5 points dans l’Union, enregistrant ainsi une hausse de 0,8 point par rapport à octobre. Une performance record, qui le hisse à son plus haut niveau depuis 27 mois.
L’amélioration de la confiance a touché la majorité des grandes économies de la zone euro. Deux des grandes victimes de la crise, à savoir l’Italie et l’Espagne, ont enregistré des hausses respectives de 1,9 et 1,4 point. Pour sa part, la confiance des chefs d’entreprises dans l’économie néerlandaise a crû de 1,3 point. Mais cette augmentation sera sûrement révisée à la baisse le mois prochain, suite à la perte du triple «A» annoncée concomitamment par Standard & Poor’s (voir article page 25). L’Allemagne, toujours dans les premiers rangs, a vu son indice évoluer de 0,8 point. Seul bémol dans ce concerto d’optimisme: la France, où la confiance a reculé de 0,9 point.
Les deux secteurs d’activités qui tirent la confiance dans l’économie européenne à la hausse sont les services et l’industrie. Les évaluations positives de la demande et de la situation des affaires, mais aussi l’anticipation de la demande future ont propulsé l’indice de confiance en matière de services à +2,9 points.
Dans le secteur industriel, l’indice a gagné 1,1 point, grâce à la nette amélioration des carnets de commandes des chefs d’entreprises.
Toutefois, les analystes restent prudents quant à la reprise. Ils pondèrent d’autant plus cette vague d’optimisme qu’elle ne concerne que les entrepreneurs et les investisseurs. Côté consommateurs, l’indice de confiance a rompu avec sa tendance exponentielle qui dure depuis décembre 2012, pour afficher un déclin de 0,9 point. Les experts européens estiment que c’est la France qui sape les résultats de l’Union.
En clair, l’entrepreneuriat a beau être optimiste, les perspectives de croissances économiques seront  freinées par la prudence des dépenses des consommateurs de la zone euro, au moins sur le court terme.

«Petit» recul du chômage

Une bonne nouvelle ne vient jamais seule. Parallèlement à l’amélioration de l’indice de confiance,  l’Office européen des statistiques Eurostat faisait état d’une légère baisse du taux de chômage. Il a diminué à 12,1% de la population active, après avoir touché le plafond en septembre avec un niveau record de 12,2%.
Les résultats restent mitigés en fonction des pays En un an, l’Irlande a réduit son chômage de 1,9%, en passant de 14,5% à 12,6%. Chypre, elle, a enregistré une contre-performance notable, avec une hausse de 3,8% du chômage, qui se chiffre aujourd’hui à 17%.

RIME AIT EL HAJ

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc