×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

De bonnes sources

De Bonnes Sources

Par L'Economiste | Edition N°:4160 Le 28/11/2013 | Partager

• Sortie internationale: Le Trésor veut 1 milliard d’euros
Comme nous l’annoncions dans nos éditions du 25 octobre et 26 novembre 2013, le Maroc prépare un emprunt à l’international. Cette levée, qui devrait intervenir entre fin 2013 et début 2014, portera sur un montant de 1 milliard d’euros et se fera finalement via des euro-obligations. Selon une note de Standard Bank, la maturité de cet emprunt serait de 10 ans. Une fois concrétisée, cette levée ferait du Maroc le second plus important émetteur souverain des eurobonds du continent africain après l’Afrique du Sud. M. A. B.

• Energie: Le charbon encore et toujours
Le charbon sera utilisé dans les deux unités additionnelles de Jorf Lasfar (2x350 MW), la nouvelle centrale de Jerada (350 MW) et la nouvelle centrale de Safi (2x660 MW). Deux autres unités de charbon de 660 MW chacune sont prévues à Nador mais dont la réalisation reste conditionnée par la visibilité que permettra la feuille de route sur le gaz naturel.

B. T.
• Energie: Le vent ou le soleil, que choisir?
Le potentiel éolien du Maroc est estimé à 25.000 MW dont près de 6.000 MW réalisables d’ici 2030 dans des régions on shore identifiées et où la vitesse du vent atteint en moyenne 9 m/s à une hauteur de 40 mètres du sol. Le potentiel solaire, lui est illustré par 3.000 heures d’ensoleillement par an équivalent à plus de 6,5 kWh/m2/jour d’irradiation. Que choisir. B. T.

• L’AIE prépare un rapport sur le Maroc
Sur demande du Maroc, l’Agence internationale de l’énergie prépare une étude sur la politique énergétique du pays. Didier Houssin, directeur des politiques et des technologies de l’énergie durable de l’agence, a souligné que le «Maroc qui fait face à une importante demande énergétique dispose d’un potentiel conséquent en matière d’efficacité énergétique». Le spécialiste qui intervenait lors de la conférence débat sur «la transition énergétique» soutient aussi «que le point critique reste la vérité des prix». K. M.

• Canne à sucre: Subvention de 6.000 DH par hectare
L’Etat met la main à la poche pour financer les plantations de canne à sucre. Elle est fixée à 6.000 DH par hectare. C’est le ministère de l’Agriculture qui se charge d’instruire les demandes des prétendants. La subvention sera accordée uniquement aux nouvelles plantations réalisées à base de boutures dont la qualité phytosanitaire est attestée par le département de tutelle. F. F.

•  La Caixa: L’agence de Tanger désormais opérationnelle  
Chose promise, chose due. Comme nous l’annoncions dans notre édition du 8 juillet 2013, la Caixa a inauguré sa deuxième représentation au Maroc. Opérationnelle depuis octobre, cette seconde agence aura pour objectif d’accompagner les entreprises espagnoles installées dans le détroit. Selon les estimations, elles seraient plus de 250. A.At.     

• Fenie Brossette s’implante à Abidjan
Fenie Brossette vient d’ouvrir une filiale en Côte d’Ivoire. La succursale est dotée de locaux commerciaux, d’un magasin de pièces de rechange et d’un atelier de réparation.
Fenie Brossette Côte d’Ivoire a signé une convention avec Iveco, filiale du groupe CNH Industrial NV, pour la distribution de véhicules industriels et de bus de marque Iveco. H. E.

• Câblage: Une nouvelle usine pour Sews Cabind
Sews-Cabind, filiale marocaine de groupe japonais Sumitomo Electric Industries inaugure une nouvelle usine de câblage à Ain Harrouda (à 17 km au nord de Casablanca).  L’entreprise dispose déjà de 3 sites de production au Maroc (2 à Casablanca et 1 à Berrechid). Il.B.

• Mundiapolis se rapproche de la Fenelec
L’Université Mundiapolis de Casablanca vient de signer un partenariat avec la Fédération nationale de l’électricité, de l’électronique et des énergies renouvelables (Fenelec). Objectif: se rapprocher des attentes des entreprises et garantir une meilleure insertion des lauréats dans le monde professionnel. A.Na.

• Un 4 étoiles pour Casablanca
L’Imperial Casablanca, un nouvel hôtel 4 étoiles, sera inauguré à Casablanca jeudi 5 décembre. L’établissement  est situé à l’emplacement du célèbre immeuble Shell, sur le bd Mohammed V. Plusieurs personnalités du secteur du tourisme et de l’hôtellerie, et des personnalités représentant l’autorité et le secteur des affaires à Casablanca y sont conviés. A.E.

• Police judiciaire: La gendarmerie renforce ses effectifs
La qualité d’officier de police judiciaire vient d’être accordée à 99 gendarmes. Décision prise le 14 octobre 2013 et contresignée par le ministre de la Justice et des Libertés. 
Le titre d’officier de police judiciaire est conféré par décret et il a des implications juridiques liées aux méthodes d’enquête visées par l’article 108 du code de procédure pénale: l’interception des appels téléphoniques ou de communications est soumise au contrôle judiciaire notamment lorsqu’il est question de sécurité interne ou de falsification de monnaie.  Le 1er septembre 2011 déjà, 177 agents de la Gendarmerie ont été nommés officiers de police judiciaire. Ceux de la DST leur avaient également emboîté le pas (cf. L’Economiste du 7 octobre 2011). F. F.
• Comment le Maroc laisse filer ses météorites
Alors que le Maroc peine à diversifier ses niches touristiques et culturelles, le trafic des météorites continue de faire des ravages dans le sud. La région (le désert permettant de préserver les pierres en raison du climat aride) est considérée comme une véritable caverne d’Ali Baba par les collectionneurs. Les pierres marocaines sont d’ailleurs très cotées à la foire internationale de Tucson (Arizona) qui se déroule chaque année en automne,  les prix pouvant atteindre jusqu’à 10.000 dollars le gramme. Ce patrimoine scientifique et minéralogique  est visiblement très convoité, puisque des circuits  bien organisés mais informels arrivent à l’exporter régulièrement. Entre autres pièces rares, découvertes au Maroc en 2012, une météorite originaire de Mercure. Elle est aujourd’hui exposée aux USA dans un musée d’histoire naturelle à Yale (Connecticut). Pour ceux qui doutent de l’intérêt de ce vulgaire caillou, rappelons simplement que les scientifiques évaluent ses origines  à 4,5 milliards d’années, soit à peu près l’âge de la terre. M. B.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc