×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Société

Nouvelle vie pour la synagogue «Slat al-Fassiyine»

Par L'Economiste | Edition N°:3966 Le 12/02/2013 | Partager
Elle sera inaugurée à Fès par Abdelilah Benkirane
Le président du Parlement fédéral allemand de la partie

Grande mobilisation au quartier Mellah à la veille de l’inauguration de la synagogue «Slat Al-Fassiyine» (à gauche). Normal, puisque le monument qui a été restauré à coups de millions sera inauguré, ce mercredi, par Abdelilah Benkirane et plusieurs personnalités juives. Pas loin, la synagogue Aben Danan a été réhabilitée en février 1999 

«Toshabim»… Le projet de Slat al-Fassiyine de Fès est fin prêt. Cette synagogue datant du XVIIe siècle, monument historique de la médina de Fès, a été entièrement restaurée. Son inauguration se déroulera mercredi 13 février en présence d’Abdelilah Benkirane, Chef du gouvernement, Mohamed Amine Sbihi, ministre de la Culture, Norbert Lammert, président du Bundestag (Parlement fédéral allemand) et de nombreuses autres personnalités.
Organisé par la Fondation du patrimoine culturel judéo-marocain (FPCJM) et la communauté juive de Fès, l’événement est placé sous le Haut patronage de SM le Roi. Ainsi, plusieurs hauts responsables sont mobilisés à la veille de cette inauguration. Il faut dire qu’un intérêt particulier est accordé à ce lieu de culte de forte symbolique pour la communauté juive. Tout a commencé, en effet, en février 2010 lorsque Simon Levy, SG de la FPCJM et directeur du musée du judaïsme marocain, a lancé un appel pour sa sauvegarde. Pour lui, «cette synagogue de rite fassi, différent, jusqu’à un certain point, du rite séfarade, qui s’est généralisé au Maroc, avait ses particularités, chères aux vieilles familles fassies qui s’y réunissaient surtout le samedi et pour les fêtes». Son rite est conservé dans le rituel Ahabat ha Qadmonim, «Amour des anciens», qui a traversé les siècles pour être finalement recueilli et imprimé au 19e siècle. Mais, dans les années 1950, Slat al Fassiyine restait ouverte toute la semaine, y compris à l’heure de minha, en début d’après-midi, où, dès qu’un minian (dix Juifs) était réuni, la prière commençait pour être expédiée, en quelques minutes, pendant qu’un ou plusieurs autres minians achevaient leur service.
Historiquement, cet édifice a connu des péripéties depuis sa construction, il y a trois siècles. En 1791-92, Moulay Yazid fit sortir les Juifs du Mellah pour les parquer dans un village de huttes, du côté de la kasbah des Chrarda. Slat al Fassiyine était alors une prison où furent enfermés des Juifs récalcitrants, tandis qu’une mosquée était établie au Mellah, désormais quartier militaire. Plus tard, le roi Moulay Slimane ordonna la destruction de la mosquée: «Elle est impure, expliqua-t-il, car construite sur l’injustice».
Les Juifs réintégrèrent leur quartier et prièrent encore longtemps, selon le rite «des Fassis»... En 1972, elle fut démantelée: tristesse de voir ses lampes et meubles dispersés. Tristesse plus profonde encore de voir des parts de propriété vendues, à la sauvette, et la fière Slat al Fassiyine transformée en atelier de tissage de tapis. Et pourtant, il fallait encore s’attendre au pire: la doyenne des synagogues occupée par un club de boxe!. Aujourd’hui, ce n’est qu’une triste histoire. La mosquée a retrouvé son âme après plusieurs mois de travaux intenses. Une équipe de cinq professeurs de l’Ecole d’architecture de Valencia  en avait établi les plans de restauration. Avec l’appui des autorités, le local a été libéré des activités sportives. La FPCJM et la communauté juive de Fès, avec plusieurs donateurs et institutions, ont réussi à lui donner une nouvelle vie à coups de millions.


Youness SAAD ALAMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc