×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Enquête

    Entretien avec un Nostradamus marocain

    Par L'Economiste | Edition N°:3892 Le 19/10/2012 | Partager
    Hommes d’affaires, politiciens, artistes… une clientèle VIP
    Il conseille même pour les placements en bourse!

    La majorité des consultations chez l’astrologue Abdelaziz El Khattabi concernent les investissements en bourse, signatures de contrats, nouveaux projets, élections, mariage…

    Pour l’astrologue marocain Abdelaziz El Khattabi, la voyance n’est que de la manipulation, alors que l’astrologie est une science ancestrale, dont les bases sont enseignées partout dans le monde. Il exerce à Témara où il reçoit une clientèle triée sur le volet. Et de plus en plus composée d’hommes. 

    - L’Economiste: Quelle différence entre un astrologue et un simple «fquih»?
    - Abdelaziz El Khattabi: Beaucoup se prétendent astrologues, alors qu’ils ne sont en vérité que des «fquihs», au sens traditionnel du terme. Un astrologue ne peut «traiter» des maladies, remettre un époux sur le droit chemin… certains achètent des diplômes d’astrologue, sans vraiment étudier l’astrologie. Alors qu’il s’agit d’une science basée sur des règles mathématiques. Je ne crois pas en l’utilisation des «djins» pour changer le destin. Certes, ils sont cités dans le Coran, mais je ne crois pas que ces esprits puissent hanter des personnes. Il s’agit tout simplement de maladies mentales, crises d’épilepsie ou d’hystérie que la croyance populaire interprète comme une intervention ou une influence de mauvais esprits.

    -  Comment peut-on expliquer, selon vous, l’influence des planètes célestes sur la destinée des personnes sur terre?
    - Prenons la lune par exemple. Elle a une grande influence sur la terre, car elle est considérée comme l’élément masculin et la terre l’élément féminin, donc les deux se complètent. La lune influe sur les cours d’eau (mers, rivières, marées haute et basse…), la culture, les animaux… Alors pourquoi pas sur les humains? Le corps humain est constitué de plus de 70% d’eau, donc nous sommes prédisposés à subir l’influence de cet astre. D’ailleurs, durant les périodes de pleine lune, les accidents de la route, les disputes… se multiplient. 
    Les animaux ressentent aussi cette influence. Les Etats-Unis sont plus exposés  en raison de leur position géographique. D’où la multiplication des ouragans, des tempêtes, inondations… sur ce continent. Le Maroc est  heureusement dans une zone plus calme.

    - Quelles sont vos prédictions les plus célèbres à ce jour?
    - En décembre 2010, j’avais annoncé sur  des chaînes de télé arabophones que Saturne allait être bientôt dans une position sensible et que cela n’augurait rien de bon pour le monde arabe. Effectivement, quelque temps après, les premiers évènements du printemps arabe ont éclaté en Tunisie, en Egypte, au Yémen… J’ai parlé dans mes prédictions de la mort de dirigeants arabes dont Kadhafi, d’effusion de sang…
    On m’a posé la question sur la fin du monde en 2012, j’ai alors répondu que cette année sera surtout celle de la fin des dictatures dans le monde. Aujourd’hui, Saturne a quitté sa position difficile en balance. Il est depuis le 5 octobre en scorpion, un signe eau, donc il y a moins de risques dans cette nouvelle position.
    En 2001, j’avais prédit des crashs d’avions au large des Etats-Unis, juste avant les attentats du 11 septembre. D’ailleurs, l’information a été publiée par le quotidien Assabah. J’ai même été sollicité par une radio israélienne pour animer une émission sur l’astrologie. Ils m’ont proposé  10.000 dollars/heure. Mais j’ai refusé en raison de la politique israélienne en Palestine. D’autres m’ont sollicité pour animer des émissions télé sur une chaîne satellitaire avec d’autres astrologues arabes, mais j’ai rejeté l’offre car elle était plus proche de la sorcellerie que de l’astrologie. 

    - A quel type de clientèle avez-vous affaire?
    - Je travaille généralement avec des politiciens, des hommes d’affaires, des artistes… Des particuliers qui souhaitent préparer leur thème astrologique pour savoir exactement que faire et à quel moment.
    Des hommes d’affaires me consultent par exemple pour leurs placements en bourse, leurs investissements… En étudiant le   thème astral de l’entreprise en question, je peux conseiller son manager sur les bonnes décisions à prendre. La formule adoptée est celle d’un abonnement annuel (3.000 DH pour les particuliers). Par la suite, la personne peut me consulter régulièrement, même à distance, pour exposer son problème.
    Après études du thème astral, je lui conseille une solution. Les hommes sont majoritaires parmi ma clientèle. La plupart de mes consultations concernent les investissements en bourse, signatures de contrats, démarrage de nouveaux projets, élections, mariage …

    Prévisions 2013

    Selon El Khattabi, l’actuel gouvernement ne fera pas long feu et certains ministres vont le quitter. L’année 2013 sera notamment marquée par une crise politique, un remaniement ministériel, des discussions et conflits au sein du gouvernement, une augmentation des prix et des maladies (cancers)… Taoussi conduira la sélection nationale pour gagner la Coupe d’Afrique 2015 avec des joueurs nationaux et non ceux de nationalités européennes.  Au niveau international, El Khattabi prévoit des tremblements de terre au Yemen, en Arabie Saoudite, Ethiopie, Mexique et au Maghreb. Quant à la crise économique, elle a encore de beaux jours devant elle (jusqu’à 2015). La journée du 12/12/12 est particulièrement dangereuse et au cours de laquelle le monde va changer, affirme l’astrologue. Il s’agit d’une date fatidique qui comportera beaucoup de surprises.

    Propos recueillis par Aziza EL AFFAS

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc