Courrier des Lecteurs

Courrier des Lecteurs

Par L'Economiste | Edition N°:3815 Le 28/06/2012 | Partager

Liberté sexuelle: La révolution ?

Encore un sujet tabou!
Après la consommation de l’alcool, les interruptions de grossesse  illégales, la consommation de drogue, la pédophilie, etc...   Voici encore une contradiction de plus dans  notre pays : relations sexuelles consenties avant mariage et non pénalisées ! Il ne faut même pas en discuter d’après certains puisque nous sommes dans un pays musulman ! Cette question ne concernent pas les  Marocains car ils sont «sérieux et pratiquent l’abstinence». De qui se moque-t-on? Vraiment, nous sommes au pays de toutes les contradictions.  
Et le mariage «moutâa» autorisé par l’islam ? N’est-ce pas une manière de rendre «halal» une situation qui ne l’est pas et qui arrange bien des religieux. Qu’en pensent nos oulémas ? 
M. C.

Hypocrisie
En mettant la question sur le tapis, l’AMDH n’a fait que poser le doigt sur une réalité dans notre société. Les relations hors mariage existent depuis la nuit des temps, elles ont alimenté les littératures occidentale et musulmane. Aussi, je ne comprends pas pourquoi les gens sont choqués quand on dit qu’il faut dépénaliser «les relations hors mariage consenties». Ce ne serait que clarifier une situation très floue et surtout hypocrite.
B. F.

Hors sujet
Excusez-moi de vous dire que ces doléances sont hors sujet et hors contexte du moins pour l’instant. C’est vrai nous vivons dans une société où plusieurs lois sont en déphasage par rapport à la réalité et qu’il convient d’adapter; mais ne nous faites pas croire que ce problème est prioritaire et que sa résolution nous ouvrira grandes les portes du développement. L’AMDH est en train de défendre une liberté qui est, avant tout, naturelle chez l’humain comme chez l’animal avant de la couvrir du caractère constitutionnel. Ceci dit, ce que l’AMDH est en train de défendre est la nature sauvage de l’Homme, elle veut laisser la nature agir et on verra ce qu’elle donnera par la suite. l’AMDH s’est désignée porte-parole de tous les Marocains, toutes croyances confondues, pour nous permettre de vivre sans entraves imposées par les lois qui limitent nos libertés et nous permettre de vivre comme bon nous semble au moins sexuellement. Merci l’AMDH !! Et du moment que vous y êtes, demandez SVP à abolir toute loi en contradiction avec la nature, mais allez-y de façon radicale cela nous fera gagner du temps. Pourquoi un arsenal de lois? Chacun de nous peut édicter ses propres lois et les appliquer quand et où il veut; pourquoi même un gouvernement qui nous gouverne? Nous sommes nés libres et nous pouvons nous gouverner seuls chacun suivant ce qui lui convient; pourquoi un code de la route? chacun peut conduire suivant sa nature et il sera totalement libre de conduire à gauche comme à droite, céder la priorité ou pas suivant son humeur. Arrêtons de délirer !
C. K.
D’autres priorités
Personnellement, je suis célibataire, je sais ce que j’encours comme risque quand j’embarque une prostituée à bord de ma voiture et je sais ce que j’encours quand je la ramène chez moi et que les voisins alertent les autorités, mais en aucun moment au fond de moi, je n’ai pensé que la loi anti-adultère était injuste et contre toute liberté individuelle. Il ne faut pas se voiler la face pour reconnaître ses pêchés et demander pardon à soi-même d’abord, à sa famille et bien sûr à Dieu. On est tous des humains et nous sommes tous vulnérables et tous voués à l’erreur et il n’y a pas de mal à cela du moment qu’on est capable de reconnaître ses erreurs et faire en sorte de les corriger et les éviter dans l’avenir, mais le pire c’est quand on sera incapable de détecter nos erreurs pour pouvoir les corriger. AMDH, ce dont j’ai besoin, c’est d’une reconsidération de la société marocaine musulmane à travers :
- Une reconsidération du rôle de la famille au sein de la famille;
- Une reconsidération des valeurs de compatriotisme
- Une valorisation du Marocain en tant qu’être humain là où il va (du souk jusqu’au cabinet du chef de gouvernement)
- Une réintégration des valeurs de notre religion dans notre quotidien (pas uniquement dans les ouvrages scolaires, ou à l’enceinte des mosquées, mais encore dans les actes de tout un chacun quelle que soit sa mission ou sa responsabilité dans ce pays).
C. K.

Pathétique
C’est pathétique de s’attaquer à une organisation qui met le doigt sur un manque flagrant de libertés individuelles. L’on reconnaît avoir une sexualité hors mariage mais on s’oppose à une dépénalisation. Encore un symptôme de cette hypocrisie et cette schizophrénie pour lesquelles on devient célèbre. On s’accroche à un modèle de société clairement en faillite et qui crée de grands malades incapables de se rendre compte qu’ils sont malades. Pathétique société....
F. T.

Copié-collé
Pour avoir la réponse concernant les relations sexuelles hors mariage c’est très facile: lire la réponse dans notre Saint Coran.
Arrêter de faire «copié-collé» de la société occidentale «pourrie». Demander à ces gens de l’AMDH s’ils laisseraient leurs sœurs ou leurs filles avoir des relations sexuelles hors mariage? Que Dieu nous préserve tous.
C. H.

Ce n’est pas de la débauche
Dépénaliser les relations hors mariage, ne veut pas dire favoriser la débauche et la prostitution. A mon avis, le sujet a été abordé car il est temps  de lever tous les tabous qui plombent le développement de notre société. Il faut être à l’aise avec tous les sujets : prostitution, sida, avortement, mariage des mineures etc…. Ce n’est pas en évitant d’en parler que cela n’existera pas. Comme toutes les sociétés du monde, le Maroc a ses défauts et ses travers. Il faut juste savoir les reconnaître et en débattre pour améliorer les choses. Quand une société se replie sur elle-même, quand les interdits sont multiples, celle-ci a encore plus tendance à dériver. J’ai eu l’occasion de beaucoup voyager et de travailler dans des pays dits «très musulmans» et je peux vous dire que j’y ai vu des choses tellement «sales» qu’à côté de cela les Marocains et Marocaines ressemblent à des saints.
S. L.

Formellement interdit !
L’islam a clairement interdit les relations sexuelles hors mariage. Allah nous dit : «Ne vous approchez pas de la fornication, c’est un acte immoral et une voie pernicieuse», Sourate 17, Al Isra’ (Le voyage nocturne), verset 32. Mais il a aussi interdit tout ce qui peut y mener. Le Messager d’Allah a dit à Ali ibn Abi Talib :«Ô Ali ! Ne fais pas suivre le premier regard par un autre, car seul le premier t’est permis». (Ahmad, Abou Daoud et At-Tirmidhi).
C. H.

 

Etudes: Pourquoi partir à l’étranger?
Est-ce que vous pouvez me montrer des entreprises au Maroc qui attendent avec patience des étudiants qui rentrent de l’étranger ? 
Personne ne s’intéresse aux diplômés, alors pourquoi vouloir à tout prix envoyer ses enfants à l’étranger et payer une fortune etc… pour avoir un diplôme qui n`intéresse personne.
Il faut changer ces idées et essayer de faire des études au pays, puis faire une petite affaire et apprendre un travail dans le centre de formation au Maroc par exemple.
Les études ne sont pas toujours le meilleur chemin pour faire une carrière...
D. T.

Pas d’accord !
Je ne suis pas d’accord avec l’avis de DT. Ce n’est pas vrai, nos entreprises et nos administrations ont besoin de cadres compétents et bien formés.
Si en plus, ils ont des expériences c’est encore plus bénéfique pour tout le monde.
Personnellement, je suis diplômé de sciences Po en France. J’ai eu beaucoup de difficultés à trouver un emploi dans le pays où je suis né et où j’ai grandi. Tous les CV que j’ai envoyés au Maroc ont reçu une réponse positive.
J’avais l’embarras du choix. Aujourd’hui, je travaille pour une grande société qui intervient dans plusieurs domaines d’activité et j’en suis heureux. Et cela, je le dois à mon diplôme obtenu à l’étranger. 
D. J.

La tricherie facilitée
En matière de tricherie, ce n’est pas les idées qui manquent. En fait, pour rendre les choses très claires, il y a même ce que l’on appelle des oreillettes magnétiques ou sans fil.
Maintenant on ne doit pas seulement accuser les élèves, les opérateurs télécoms y participent aussi. Ils lancent des promotions de 10 DH ou 20 dirhams, avec 3h de communication, juste au bon moment, pour  pousser les étudiants à tricher !
A. M.

Etudes: Surtout pas les pays de l’Est
Des études à l’étranger, oui mais attention aux destinations. Quand c’est l’Europe (France, Espagne), le Canada ou les Etats-Unis d’accord. Ce qu’il faut éviter ce sont les pays de l’Est car leurs diplômes, sauf quelques exceptions, ne valent rien au Maroc. J’en ai fait les frais. Je suis revenu avec un diplôme de pharmacie obtenu à Saratov (Russie) et je n’ai pas pu obtenir d’équivalence. Après le choc, j’ai refait une formation et je me suis orienté vers les métiers du tourisme. Le plus dur a été le mépris affiché par les professionnels du secteur pharmaceutique pour mon diplôme: pour eux, je l’avais acheté. Pourtant, ils ne peuvent savoir quels ont été mes sacrifices et ceux de ma famille. J’ai travaillé comme un damné pour l’avoir malgré le handicap de la langue. Car il ne faut pas se leurrer, ce n’est pas avec une année d’apprentissage de la langue russe que l’on peut atteindre un niveau universitaire. J’ai passé des nuits blanches à travailler le russe.
Tout ce que je voulais dire, c’est qu’avant de choisir une université russe ou ukrainienne, il faut consulter le site du ministère de l’Enseignement supérieur pour savoir quels sont les établissements reconnus par le Maroc. On peut même les trouver sur le site de L’Economiste. Ceci évitera une dépense de temps et d’argent inutile.
R. K

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc