×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Otages français: Deux Palestiniens en échange

Par L'Economiste | Edition N°:1846 Le 03/09/2004 | Partager

. Il s’agit de remercier la France pour sa position pro-palestinienne LA mobilisation au profit des deux journalistes otages français s’intensifie. En plus des différents appels pour la libération, deux Palestiniens de Bethléem en Cisjordanie viennent d’annoncer leur intention de se rendre ce vendredi en Irak, pour se proposer comme monnaie d’échange aux ravisseurs. Diya Melhem, 38 ans, et Nabil Darawi, 33 ans, tous deux fonctionnaires du ministère palestinien du Tourisme, ont affirmé lors d’une conférence de presse qu’ils avaient pris cette initiative pour exprimer leur gratitude pour la politique française «amicale» envers les Palestiniens. «Cinq millions de musulmans vivent en France en toute liberté. La France nous soutient dans tous les domaines et il faut que nous soyons à ses côtés dans cette crise», a affirmé Melhem, qui a vécu six ans en France où il a obtenu un diplôme universitaire en sciences humaines. «Le gouvernement et le peuple français sont des amis du peuple palestinien», a-t-il ajouté lors de la conférence de presse organisée dans la tente qui sert de QG à Bethléem aux activités de soutien aux prisonniers palestiniens qui ont suspendu jeudi leur mouvement de grève de la faim. Les deux Palestiniens entendent, une fois arrivés à Bagdad, entrer en contact avec le Comité des oulémas musulmans, l’organisation la plus représentative des sunnites irakiens, et des partis politiques irakiens pour qu’ils tentent de transmettre leur offre aux ravisseurs. «Nous sommes prêts à nous sacrifier pour la France car elle a tant donné aux Palestiniens et aux Arabes en général et il ne faut pas oublier que la France avait refusé de participer à la guerre en Irak», a poursuivi Melhem. Darawi, qui a passé un an dans les prisons israéliennes, dit s’identifier aux deux otages. (AFP)

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc