×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Politique

Le Premier ministre en Inde

Par L'Economiste | Edition N°:1910 Le 06/12/2004 | Partager

. Consolider l’existant et prospecter de nouvelles pistes. Quatre accords seront signés. 2005 sera l’année de l’Inde au MarocAprès le Portugal, la Grande-Bretagne, le Premier ministre s’est envolé hier vers l’Inde pour une visite officielle de deux jours. Driss Jettou est parti à la tête d’une délégation composée de près de 80 personnes. Sept ministres font partie du voyage: Karim Ghallab, en charge de l’Equipement et du Transport, Taoufik Hjira (Habitat et Urbanisme), Rachid Alami (Affaires économiques, générales et Télécoms), Mohamed Boutaleb (Energie et Mines), Mohamed Al Achaâri (Culture), Mechahouri (Commerce extérieur) et Mohamed Mouhattane (Développement rural). En fait, ce dernier remplace Mohand Laensar, ministre de l’Agriculture et des Pêches maritimes, en voyage en Amérique latine dans le cadre de la visite royale en Amérique du Sud. Le programme de la visite est chargé. Outre une audience avec le président, Jettou rencontrera son homologue indien lors d’une réunion de travail qui sera élargie par la suite aux ministres. Les hauts fonctionnaires ont déjà préparé le terrain avant cette visite puisque quatre accords seront signés à cette occasion. L’un concerne l’agriculture, l’autre le transport aérien et un troisième l’énergie. Le dernier porte sur la culture. D’ailleurs, la décision de consacrer 2005 comme l’année de l’Inde au Maroc est déjà prise. Il est incontestable que la visite de Jettou à New Delhi vise à mettre en place un planning de travail pour organiser des réunions sectorielles qui vont ponctuer l’agenda du gouvernement au cours de l’année prochaine. Les secteurs concernés sont divers: pêche, agriculture, agroalimentaire, pharmacie, NTI… L’objectif de Jettou est double. Il veut consolider l’existant dans la coopération bilatérale mais aussi prospecter de nouvelles pistes. D’ailleurs, c’est dans ce sens que 40 hommes d’affaires, issus de plusieurs secteurs, l’accompagnent dans ce voyage. Des réunions de prospection avec leurs homologues indiens sont programmées. C’est aussi l’occasion de relancer les réunions du conseil économique conjoint maroco-indien d’affaires, institué en 2000 pour doper les échanges commerciaux et les investissements dans les deux pays. Cependant, la réunion prévue en 2003 n’a pas eu lieu. Il s’agit maintenant de la mettre en place. Selon les statistiques disponibles, le Maroc préserve un excédent commercial en sa faveur. Ainsi, il est en train de récupérer la même valeur de son excédent commercial enregistré au cours de 2000-2001 et 2001-2002. Une performance qui s’explique largement par l’augmentation très sensible des exportations marocaines d’acide phosphorique dont la valeur a atteint 190,06 millions de dollars au cours de la période allant d’avril 2003 à janvier 2004, soit une croissance de 35% par rapport à la même période une année auparavant. Effectivement, d’avril 2002 à janvier 2003, le volume des exportations était d’à peine 140,63 millions de dollars. Le partenariat engagé par Mourad Chérif, patron de l’OCP, avec le groupe Birla, y est pour quelque chose. Le Premier ministre est sensible à la coopération bilatérale dans les phosphates et ses dérivés puisqu’il a été aussi à la tête de l’OCP pour une courte période.Sur le chapitre politique, les relations entre les deux pays se sont améliorées après une embrouille suite à la reconnaissance de la pseudo Rasd par le gouvernement de Rajiv Gandhi en 1985. Après la visite de Abderrahman Youssoufi en Inde en février, le gouvernement a retiré sa reconnaissance à la prétendue Rasd. Le nouveau souffle a été donné à la coopération bilatérale à la suite de la visite d’Etat du Souverain en Inde.M. C.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc