×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

International

L’Asie du Sud-Est continue de dénombrer ses morts

Par L'Economiste | Edition N°:1926 Le 28/12/2004 | Partager

. Selon un bilan provisoire, les raz-de-marée qui ont dévasté la région ont fait plus de 22.000 morts A l’heure où nous mettions sous presse, les quatre pays de l’Asie du Sud-Est, touchés par des vagues géantes générées par le plus puissant séisme au monde depuis 40 ans, continuaient de chercher leurs morts. Un bilan provisoire fait état de plus de 22.800 personnes ayant péri suite à cette catastrophe qui a ravagé des milliers de kilomètres de côtes au Sri Lanka, en Indonésie et Inde (les trois pays les plus touchés) ainsi qu’en Malaisie, Thaïlande et dans les îles Maldives.Selon la Croix-Rouge à Genève, la catastrophe a fait plus d’un million de personnes déplacées et sans abri.Au Sri Lanka, une vaste opération de secours a été lancée le 27 décembre où le bilan s’est considérablement alourdi avec l’annonce que près de 11.000 personnes avaient trouvé la mort au Sri Lanka, selon l’armée et la rébellion tamoule qui contrôle le nord de l’île. Selon l’armée, 10.029 civils et 48 personnels de sécurité ont été tués dans l’île. Ces chiffres excluent les régions du nord contrôlées par la rébellion tamoule. On compte également 50 disparus.Les Tigres de libération de l’Eelam tamoul (LTTE), la guérilla, ont porté leur propre bilan à 820 morts retrouvés sur la côte nord-est où ils ont des bases importantes. Les militaires ont ajouté que 3.015 personnes avaient été blessées. La majorité des victimes sur l’île sont des enfants et des personnes âgées.En Inde, un bilan provisoire fait état de 6.279 morts, dont près de 3.000 dans les îles Andaman et Nicobar, selon des données communiquées par les médias indiens.En Indonésie, au moins 4.725 personnes ont trouvé la mort dans le nord de l’île indonésienne de Sumatra, a annoncé hier le ministère indonésien des Affaires sociales.Le plus grand nombre de morts, au moins 3.000, a été comptabilisé dans la région de Banda Aceh, à la pointe nord de la province d’Aceh dans l’île de Sumatra, selon un porte-parole du ministère. Un représentant du ministère des Affaires sociales, a mis en garde sur une possible aggravation de ces bilans, certains rapports non confirmés évoquant 5.000 morts pour la seule région de Banda Aceh.En Thaïlande, près de 1.000 personnes ont été tuées et plus de 7.200 blessées, dont de nombreux étrangers, par les raz-de-marée qui ont dévasté le sud du pays et ses îles paradisiaques. Selon des estimations du ministère de l’Intérieur, un tiers des victimes sont des touristes étrangers.Ce désastre sans précédent en Thaïlande est survenu en pleine saison touristique, à une période de l’année où les hôtels et les bungalows des côtes du royaume sont pleins à craquer.Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc