×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

×

Message d'erreur

  • Notice : Undefined variable: user dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1233 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Trying to get property of non-object dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1233 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1243 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1247 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
Courrier des Lecteurs

Retraite des fonctionnaires: Benchaâboun tire la sonnette d’alarme!

Par L'Economiste | Edition N°:5860 Le 08/10/2020 | Partager

Augmenter les cotisations des fonctionnaires de 11 points semble difficile pour le ministre des finances Mohamed Benchaâboun, en plein contexte de crise. Une situation qui inquiète fortement nos lecteurs… (cf.  notre article du 30/09/2020)

■ Un système qui a atteint ses limites!
Le Maroc pratique actuellement un régime de retraite par répartition, à l’instar de beaucoup de pays dans le monde. Or, ce régime atteindra bientôt ses limites… En effet, avec l’augmentation de la durée de vie des populations et un âge de départ à la retraite toujours fixé à 60 ou 65 ans selon les cas, il n’y aura bientôt plus assez d’actifs pour payer les pensions des retraités. C’est mathématique! Ainsi, il faudra un jour ou l’autre revoir entièrement les fondamentaux de ce système pour trouver suffisamment de ressources afin de couvrir les pensions à verser. Cela ne sera pas facile mais le manque de cran et d’initiative politique ne fera que reculer l’échéance sans jamais régler le problème en soi. Une situation qui n’est néanmoins pas propre à notre Royaume! En France aussi, le problème de la réforme des retraites prend énormément d’ampleur… Il est fort possible que trouver l’équilibre pour un système de retraites donné dépende directement du choix d’un nouveau modèle de société rompant totalement avec les modèles passés ou en vigueur. Par ailleurs, si l’on pousse le raisonnement plus loin, l’on devrait redéfinir un modèle de société valable au niveau mondial. Il faut savoir que les 8 milliards d’habitants de notre planète pourraient ne plus trouver de quoi se nourrir si l’organisation dans laquelle ils évoluent s’avère inappropriée.
I.L.
■ Un problème de mauvaise gestion
Le problème des retraites au Maroc a avant tout pour origine sa très mauvaise gestion ainsi que l’irresponsabilité des gestionnaires de l’établissement concerné. Il est grandement temps de revoir l’intégralité de sa structure!
S.S.

                                                                     

Entreprises: Les chiffres d’affaires plongent!

Les entreprises, qu’elles soient grandes ou petites, continuent de subir la crise du Covid. Une récente étude d’Inforisk alerte même sur la possibilité pour la majorité d’entre elles d’accuser une baisse de plus de 30% de leur chiffre d’affaire dans les prochains mois. Les PME sont dans un grand désarroi. Réactions de lecteurs.(cf.  notre article du 30/09/2020)

■ Un manque de marché pour les TPME
Les très petites entreprises (TPME) n’ont pas uniquement besoin de crédits bancaires. Le manque de travail leur fait également cruellement défaut en ce contexte de crise sanitaire. C’est pour cette raison que notre gouvernement doit leur tendre la main en lançant les marchés d’Etat en lots séparés.
J.A.

■ La dépréciation d’actifs inquiète aussi
Il n’y a pas que le CA en baisse qui inquiète. Nous devons aussi tenir compte des dépréciations d’actifs qu’il faudra apprendre à gérer. Beaucoup de produits ne dépassent pas 50% de leur prix moyen, ce qui est particulièrement inquiétant!
Y.L.

                                                                     

Taourirt veut passer au vert

taourirt-vert-00.jpg

Ph. L’Economiste

Pour contrer la menace écologique occasionnée entre autre par les déchets d’industrialisation des olives, la ville de Taourirt verra sa station d’épuration des eaux usées domestiques s’agrandir et ce dès janvier prochain. Certains n'y croient pas trop, d'autres applaudissent l’initiative… (cf.  notre article du 01/10/2020)

■ Un problème qui ne date pas d’hier
Ce problème existe depuis 1996! A chaque fois, des chantiers sont lancés dans ce sens et des projets prolongés indéfiniment… Le problème ne sera probablement pas résolu et resurgira à nouveau dans 5 ans.
M.M.

■  Merci au soutien de L’Economiste
Je félicite la société civile ainsi que votre journal pour la formidable mobilisation dont ils ont fait preuve pour ressortir ce vieux dossier des tiroirs. Espérons qu’il sera enfin concrétisé!
A.Z.

                                                                     
Toilettes publiques à Casablanca: Le projet enfin concrétisé?

toilettes-publiques-a-casablanca-00.jpg

Ph. L’Economiste

Quid des toilettes publiques de nouvelle génération prévues pour la ville de Casablanca depuis plusieurs années ? Le projet, dont le lancement avait été annoncé il y a de cela deux ans, traîne dans les tiroirs pour cause de budget exorbitant. Pourtant, le besoin est bel et bien présent et nos lecteurs en témoignent… (cf.  notre article du 02/10/2020)

■ Prêtes depuis deux ans
La polémique d’aménager des toilettes publiques pour la ville de Casablanca fait rage actuellement! Ce qui est incompréhensible, c’est que plusieurs toilettes – réalisées lors de la réhabilitation de la corniche de la métropole il y a de cela deux ans – n’ont toujours pas été ouvertes au public. Sans parler des nombreux feux pour piétons toujours pas fonctionnels ou encore de la suppression de ronds points stratégiques…
M.S.
■ Un prix à l’unité exorbitant!
Le projet de réalisation de toilettes publiques pour la ville de Casablanca doit rapidement être repensé, notamment en ce qui concerne la question du budget… 600.000 DH par unité, soit le prix de deux appartements économiques! Et après l’on se demande comment le budget de l’Etat est dilapidé ? C’est tout simplement affligeant… Pour rappel, le coût de toilettes publiques à l’international oscille entre 3.000 et 5.000 DH le mètre carré. Une différence notoire.
Y.B.

                                                                     
Et d’autres réactions

■ Experts invités pour dévoiler l’autre face du Covid: Une analyse incomplète!
Cette analyse est excellente mais incomplète car trop approximative. L’article est en effet trop focalisé sur les lacunes de la gestion marocaine de la pandémie et manque cruellement de recommandations concrètes à appliquer pour notre pays. De plus, comme on peut régulièrement le constater dans les médias internationaux, les pays développés n’ont rien à nous envier en matière de taux de mortalité, de peur du virus ou encore de chômage. Pourtant, ces régions possèdent des infrastructures nombreuses et efficaces ainsi qu’une bonne gouvernance. Il n’y a qu’à voir comment ça se passe en Angleterre, en Italie ou encore en France!
M.P.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc